Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 20:13
L'arbre du voyageur

Dans les pays tropicaux, trouver de quoi se désaltérer quand on se déplace dans la campagne, et qu'on est peu fortuné, est bien souvent une gageure.

A l'île Maurice, il existe, paraît-il, un arbre essentiel à la survie du marcheur assoiffé, un arbre qu'on appelle l'arbre du voyageur.

La forme de cet arbre vivace au feuillage persistant est spectaculaire. Du haut de ses quelque vingt mètres, il se dresse sur le ciel bleu comme un éventail géant qu'une main immense aurait planté là en attendant d'en avoir besoin. Ses feuilles en forme de coupe recueillent l'eau de pluie, mais forment en même temps de magnifiques repaires à moustiques. Ses fruits attirent les oiseaux en grand nombre, et ses fleurs blanches les touristes émerveillés par une telle splendeur. Quant au voyageur altéré, il peut étancher sa soif en entaillant la tige qui soutient ses feuilles et qui constitue un véritable réservoir d'eau accessible à tous.

Fasciné par une telle originalité de la nature, l'architecte en chef Alain Davy s'en est inspiré pour imaginer avec son équipe un aéroport qui s'intègre harmonieusement dans son environnement: c'est le nouvel aéroport de l'île Maurice, l'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam (SRR).

"Avec une superficie de 56 900 m², cette aérogare est la plus grande infrastructure jamais construite à Maurice pouvant accueillir jusqu'à 4,5 millions de passagers par an,…

Malgré 140.000 tonnes d'acier (soit l'équivalent d'une fois et demie le poids de la tour Eiffel), l'impression de légèreté domine, et le toit fait référence à l'arbre du voyageur [le ravenala], plante tropicale très présente sur l'île Maurice. La partie centrale symbolisant le tronc abrite le hall d'entrée, tandis que les "palmes" sur les côtés desservent les salles d'embarquement, lesquelles offrent une vue sur les montagnes mauriciennes et le lagon de Blue Bay.

Ce terminal est aussi une référence en matière de développement durable, en symbiose avec le concept "Maurice Ile Durable" considéré par l'Etat mauricien comme une priorité nationale. Il est équipé de 264 panneaux photovoltaïques, de systèmes de récupération d'eau de pluie, d'éclairages naturels des espaces publics ou encore de circuits végétalisés (patios arborés, jardins verticaux plantés d'espèces tropicales, murs d'eaux…)" (communiqué ADPI)

Alors, il est vrai que dans tous les aéroports du monde, rien n'est gratuit. Espérons tout de même qu'à l'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam de l'Ile Maurice aucun voyageur en détresse ne mourra de soif faute de piécettes adéquates dans sa poche…

Anniel Hatton

Sources:

http://www.aujardin.info/plantes/arbre_voyageur.php

Communique de Presse Aéroports de Paris du 2 septembre 2013

L'arbre du voyageur

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports