Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 11:29
Une nouvelle pasteure à l'aumônerie de CDG

Pasteure confirmée de l'EPuF, Marie-Emilie Sebas a commencé un ministère d'aumônerie à l'aéroport de Roissy-CDG le 1er juillet dernier.

Marie-Emilie, maintenant que tu as un peu plus d'un mois de recul, peux-tu nous dire quelles ont été tes premières impressions lorsque tu as commencé à arpenter cette plateforme du nord parisien ?

Tout d'abord, un sentiment d'immensité (les kilomètres parcourus et la multitude de gens que l'on croise) : un monde en mouvement. Et en même temps, un sentiment de proximité, outre les voyageurs en partance, les travailleurs de l'aéroport se croisent, et il arrive que l'on rencontre tel ou tel sur la plate-forme. Donc à la fois immensité et proximité.

Quelles ont été tes motivations pour postuler pour un poste tel que celui-ci? Tu as été, et tu es encore, pasteure en paroisse. Pourquoi ce choix de compléter un mi-temps de pastorat traditionnel avec un mi-temps en aumônerie aux aéroports?

Après une dizaine d'années en paroisse, j'ai choisi un poste d'aumônerie. L'aumônerie m'a toujours attirée. La thématique Eglise et Société m'intéresse énormément, mais je ne souhaitais pas pour autant quitter "la" paroisse. J'aime le travail en paroisse. Aussi lorsqu'il s'est avéré qu'un poste d'aumônier à mi-temps était vacant, j'ai postulé. Et je suis heureuse de ces choix.

As-tu des horaires bien définis, ou bien ton emploi du temps fluctue-t-il suivant la demande et au fur et à mesure de tes rendez-vous ?

En Juillet, temps de l'apprentissage avec mon collègue Pierre de Mareuil, j'étais présente du mardi au jeudi toute la journée et le vendredi après-midi. Avec son départ en vacances, mon emploi du temps a évolué : je suis présente du mardi au vendredi, voire le lundi en matinée.

La difficulté de ces deux mi-temps est de ne pas privilégier un poste au détriment de l'autre. Aussi pour la rentrée, avec Pierre, nous conviendrons d'un horaire et de jours fixes, si possible. Mais je resterai malgré tout disponible pour les urgences.

A ton avis, quelle est la spécificité d'un tel ministère?

Pour moi, la spécificité de ce ministère est d'être au service de tous ceux qui fréquentent l'aéroport : voyageurs, personnel et autres.

Quels sont les mots qui te paraîtraient le mieux résumer un ministère en aéroport? Pourquoi?

Disponibilité, ouverture, écoute !

Disponibilité : Certes, des rencontres organisées à l'avance ont lieu, mais j'ai expérimenté aussi tout simplement qu'une personne vient à l'Espace prière pour se recueillir. Parfois il arrive qu'il ou elle souhaite partager les difficultés qu’il ou elle rencontre avec l'aumônier en place. Il s'agit donc d'être disponible et ouverte.

Ouverture : Celui ou celle qui vient et souhaite un entretien ou une prière n'est pas forcément de la même confession. Le respect de sa pratique religieuse est donc indispensable pour une bonne rencontre.

Ecoute : Dans le tumulte d'un départ ou d'une arrivée, ces lieux de prière sont comme des haltes, des havres pour un recueillement. Donc l’essentiel est d’être présente et à l'écoute pour certains, et être simplement là pour d'autres.

Propos recueillis par Anniel Hatton

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports