Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 17:32
Réformation et mur de Berlin

                  Wittenberg, il y a 25 ans, il y a 500 ans et dans 3 ans …

La pasteure Jane Stranz témoigne de son vécu à Wittenberg, ville de Luther, lors de la chute du mur de Berlin, et elle explique la signification de cette Réforme dont nous fêterons bientôt les 500 ans en 2017.


Manifestation à Wittenberg en 1989


Porte de l'Eglise du Château


Stadtkirche

 

        Il y a 25 ans je me retrouvais le jour de la Réformation dans la petite ville de Wittenberg, dans l’ex-Allemagne de l’Est (RDA), au Predigerseminar, où Martin Luther, en son temps, enseignait. J’entreprenais un semestre d’études à l’étranger avec une vingtaine de pasteurs proposants de la RDA. A l’époque, bien sûr, on ne savait pas que le mur de Berlin allait tomber dix jours plus tard, même si, comme dans beaucoup d’autres villes à travers le pays, on avait commencé à prier pour le renouveau, et à manifester pacifiquement dans la rue à la sortie des cultes.

        Même sous le régime communiste, le 31 octobre Wittenberg avait un air un peu différent. Le boulanger faisait de très bons « petits pains de la réforme », et il y avait beaucoup de visiteurs du monde entier. Malgré l’existence du Mur de Berlin, ils avaient trouvé le chemin vers la ville du bord de l’Elbe. Depuis l’évènement des 95 thèses du moine augustinien Martin Luther, en 1517, cette ville avait commencé à occuper sa place dans les livres d’histoire autant que dans l’imagination religieuse.

       Wittenberg aujourd’hui est devenue une ville touristique et internationale ; les préparations et les projets pour célébrer en 2017 le 500ème anniversaire des thèses de Luther sont en bonne voie. On y retrouve bien sûr des éléments nationaux et confessionnels - la traduction par Luther de la Bible en allemand a très largement contribué à harmoniser la langue allemande. Donner l’accès à la lecture de la Bible aux fidèles dans leur propre langue, est une valeur qui se trouve au cœur du protestantisme.

          Mais il y a aussi des initiatives internationales et œcuméniques autour des 500 ans de la Réforme : à Wittenberg, la ville encourage les visiteurs et autres représentants internationaux à participer à la création d’un « jardin de Luther » (Luthergarten) aux bords de l’Elbe. Le principe est le suivant : on plante un arbre à Wittenberg, et quand on rentre chez soi, on plante également un arbre, une façon d’enraciner symboliquement l’espérance du renouveau dans des cultures diverses à travers le monde. L’idée du jardin trouve ses origines dans une phrase attribuée de façon anecdotique à Martin Luther : “Même si je savais que demain le monde devait s’arrêter, je planterais encore aujourd’hui un pommier”(...)

   L’approche de 2017 est une opportunité pour des chrétiens de toutes les confessions de creuser l’histoire, de travailler la connaissance mutuelle, et de continuer à planter des pommiers du Royaume de Dieu, source d’espérance et de paix pour aujourd’hui.

                                                   Pasteure Jane Stranz

Responsable du service des relations avec les Eglises chrétiennes de la FPF

 

source: http://www.protestants.org/index.php?

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports