Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 15:45
Imaginer la paix en période d'Avent

Comment vivre la paix en cette période de l'Avent dans un monde de violence et d'incompréhension ?

Des documents publiés au cours des années par le COE nous donnent quelques pistes de réflexion. Voici un extrait d'un de leurs livrets.

Pour lire la totalité du recueil, cf. http://www.vaincrelaviolence.org/fileadmin/files/wcc-main/2008pdfs/Imagine_peace_all_fran.pdf

                 Esaïe 11:6-9

      Le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau. Le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira. La vache et l’ourse auront même pâture, leurs petits, même gîte. Le lion, comme le boeuf mangera du fourrage. Le nourrisson s’amusera sur le nid du cobra. Sur le trou de la vipère, le jeune enfant étendra la main. Il ne se fera ni mal, ni destruction sur toute ma montagne sainte, car le pays sera rempli de la connaissance du Seigneur.

 

        J’aimerais que nous lisions ce texte comme un appel urgent de Dieu à rétablir la paix dans le monde.

       Notre monde est malade, il souffre sous le poids de la violence et de la terreur, de la rivalité entre les humains, de l’ambition égoïste, de la cupidité et de l’hostilité qui éloignent les gens les uns des autres et font de la nature un objet, avec pour résultat la situation pitoyable dans laquelle elle se trouve.

            Les êtres humains peuvent être plus sauvages que les bêtes: le lion et le tigre ne chassent leur proie que pour assouvir leur faim, mais les hommes et les femmes peuvent tuer pour le plaisir. Cela peut causer de terribles ravages.

      Le monde est semblable aujourd’hui à une femme qui saigne, une mère qui gémit dans la douleur (en fait, dans ma culture, la terre est appelée mère). Nous qui sommes la progéniture de la terre, nous devrions être troublés par ses cris et entendre la voix qui nous appelle à la guérir.   

        Alors, les paroles prophétiques d’Esaïe pourront être lues comme l’appel que Dieu lance à toute la création pour qu’elle travaille à la réconciliation et à la paix. L’image d’harmonie et la sphère tranquille du paradis primordial qu’évoquent les versets 6 à 8 montrent un monde transformé selon le dessein de Dieu pour l’univers. Il ne doit plus y avoir de domination, ni de crainte d’être des victimes, dès l’instant où l’amitié et le partenariat dans l’égalité entre tous les êtres vivants sont établis dans le monde.

       L’impératif divin doit être accompli, et c’est dans ce contexte que j’aimerais vous raconter l’expérience suivante. Il y a environ deux ans, l’Eglise protestante des Moluques, en Indonésie, a organisé pour ses pasteurs un programme sur le thème “Vivre et témoigner dans le monde pluraliste”.

        Dans le cadre de ce programme, les participants devaient notamment passer une nuit chez nos soeurs et frères musulmans, dans le but de reconstruire entre les différentes communautés de foi des relations sociales gravement détériorées par les expériences traumatisantes du conflit profond et brutal opposant des groupes musulmans et chrétiens dans la région.

        Beaucoup de personnes ont estimé que c’était là l’un des programmes les plus inopportuns jamais mis en oeuvre par l’Eglise. Un tel rejet est compréhensible dans la mesure où le souvenir des violences liées aux récentes luttes pour le pouvoir entre les groupes belligérants était encore vivant dans les esprits. “Comment avez-vous pu imaginer un tel programme?”, nous ont demandé certains. Et si les pasteurs se font tuer au milieu de la nuit? Et s’ils sont empoisonnés? Bien des questions de ce genre ont été soulevées par des membres de l’Eglise. Certains pasteurs eux-mêmes étaient dans le doute; beaucoup se sont montrés réellement effrayés.

        Mais quand ils sont revenus de la visite, ils étaient totalement changés, comme s’ils avaient passé par un processus de métamorphose. Apparemment, ils avaient apprécié leur séjour et la compagnie de leurs hôtes et de leurs hôtesses, au point que certains ont même convenu de venir avec leur propre famille pour lui faire mieux connaître leurs nouveaux amis.

       Les craintes et les préjugés ont fait place à l’estime et à la bienveillance mutuelles.

       Au début de cette année, une ONG locale présidée par une jeune musulmane a organisé un programme du même genre, en incitant cette fois des jeunes musulmans à passer une nuit dans une famille chrétienne. La réaction générale a été hautement encourageante.

        Pour la communauté de foi, l’engagement en faveur de la paix et de la réconciliation est inéluctable.

       Le Dieu que nous adorons est un Dieu de paix, qui veut rétablir la paix dans le monde. C’est ce même Dieu qui nous appelle au ministère de la réconciliation (2 Co 5:18).

                                                                                                     Margaretha M. Hendriks-Ririmasse

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports

Présentation

  • : L'aumônerie protestante aux aéroports
  • L'aumônerie protestante aux aéroports
  • : Aumônerie protestante des aéroports français
  • Contact

Recherche