Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 11:23

 

   «On ne vit pas tous le même Noël»        

      C’est le message de la Fondation de l’Armée du Salut dans sa nouvelle campagne de communication.

      Dans notre société de consommation, Noël et les fêtes de la Nouvelle année sont présentés comme  des temps de joie et de convivialité.

       Seulement, pour d'autres, qui se débattent dans des difficultés financières extrêmes, cette période de réjouissances implique frustration, incompréhension, solitude et même exclusion.

       Selon les derniers chiffres de la Fondation Abbé Pierre, ce sont en effet 141 500 personnes qui sont sans domicile et qui ont encore passé Noël à la rue cette année.

   Dans les aéroports parisiens, les fêtes de fin d'année constituent un temps d'affluence de voyageurs certes, mais aussi de sans-abri qui recherchent un peu de chaleur, un remède contre la solitude et l'espoir de récupérer au moins quelques "miettes" des réveillons.  

 

Secourir, accompagner et reconstruire la vie de milliers de personnes sans domicile

 

          Face à cela, la Fondation de l’Armée du Salut a lancé sa campagne hivernale 2016-2017 en offrant 259 places d’accueil supplémentaires dans de nombreuses villes de France comme Paris, Lyon, Mulhouse, Reims, Le Havre, Belfort ou Nîmes. Ces places s’ajoutent aux 6 800 places déjà ouvertes toute l’année. En cas de grand froid, la Fondation ouvrira également un nombre de places d’hébergement encore plus important. 

         La veille de Noël, ce sont aussi des réveillons solidaires qui ont été organisés dans tous les établissements de la Fondation de l’Armée du Salut, et notamment au Palais de la Femme, à Paris, où 450 personnes en difficulté ou isolées ont pu participer à un dîner-spectacle avec un petit cadeau à la clé.

       Et le jour de Noël, et ce depuis une bonne dizaine d'années, un petit groupe de musiciens de l'orchestre de l'Armée du Salut se produit à CDG, arpente la plateforme de long en large et en travers, jouant de la musique instrumentale, cantiques et chants traditionnels de Noël, réjouissant ainsi le cœur des salariés présents ce jour-là ainsi que les passagers en transit...

      Après Noël, le travail de l'Armée du Salut ne s'arrête pas, bien entendu. Et ses travailleurs sociaux continuent leur travail de fourmi d'aide et de soutien aux nécessiteux. N'oublions pas non plus les acteurs de la Congrégation de l'Armée du salut, "officiers" responsables de postes d'évangélisation ou simples "soldats", qui annoncent fidèlement l'Evangile toute l'année avec simplicité et amour.

       

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports