Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 07:49

 

Devant toi, ô Dieu, nous connaissons et nous reconnaissons ce qui est.

Nous connaissons que nous ne sommes pas nés libres,

mais devenus libérés, que nous avons été sortis de l'Egypte,

de la stagnation dans l'oubli, la peine, l'amertume et le ressassement,

à main forte et à bras étendu,

malgré ce qui s'était endurci contre nous et ce qui s'était résigné en nous (...).

 

Nous connaissons que nous ne sommes pas encore arrivés,

mais que nous progressons au travers d'un désert,

ravitaillés mais fatigués, réjouis mais inquiets,

partagés entre la gratitude et le murmure,

entre l'espoir et le découragement,

quarante années, la durée d'une vie d'homme.

Dans ce désert, notre caravane tourne souvent en rond,

si bien que nous ne savons plus alors si la nuée qui nous devance  

est une présence ou une absence, un roc ou un mirage.

Nous ne savons plus si ce en quoi nous nous confions vaut mieux que ce que nous avons quitté.

 

Nous connaissons que cette traversée c'est la vie à vivre,

la longueur de la vie que ne supprime pas l'instant de la grâce,

pas plus que le don de la terre promise n'en supprime la conquête à faire.

C'est pourquoi il nous faut la manne et le pain pour retrouver la force perdue,

les cailles et le vin pour retrouver la joie égarée (...)

 

Nous connaissons que nous verrons ce en quoi nous avons cru,

que nous recevrons ce à quoi nous nous sommes attendus (...)

 

Amen

 

André Dumas, "Cent prières possibles", éditions Cana, Paris, 1982, pp.26-27

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité