Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 21:29

DSCN4245.JPGGisèle arrive tôt à l'aéroport. Comme beaucoup de personnes qui travaillent "en décalé", elle commence souvent à 6h30. Elle en profite pour aller se recueillir quelques instants dans la chapelle du terminal 2F: "J'ai besoin de ce petit temps de silence et de prière intérieure pour tenir toute la journée", me dit-elle. "Les passagers sont souvent exigeants et parfois irritables. Il faut que je garde mon calme en tous temps, et que je leur réponde en souriant quel que soit leur comportement."

Maria, elle, habite très loin de CDG. Elle aime s'asseoir dans la chapelle à chaque pause, même si ce n'est pas pour très longtemps. "Parfois, je ne prie même pas", me dit-elle. Mais je sens la présence de Dieu dans ce lieu, et cela me fait du bien. Et puis, ça me repose." Ces coupures entre deux longs épisodes d'accueil des passagers lui permettent de se ressourcer, et parfois tout simplement de souffler un peu entre deux.

Le nom de "chapelle" est un bien grand mot pour cette salle minuscule et toute en longueur située au niveau "arrivées" du terminal 2F. Le mobilier est très succinct: six chaises et une table ovale qui sert d'autel et sur laquelle ont été déposés une Bible, quelques livres de prières et de méditations. Aux murs, une croix toute simple, deux reproductions de tableaux religieux et un petit tabernacle doré contenant le saint sacrement. A l'entrée, quelques casiers dans lesquels les aumôniers protestants et catholiques déposent des feuillets de prières ou des informations sur les cultes et les messes.

Depuis un an, cette petite chapelle est l'objet de dégradations diverses. Les livres de prière et de méditations sont déchirés, la Bible souillée, le sol couvert de liquides nauséabonds. Pendant un temps, je remplaçais la Bible régulièrement pour finir par ne plus en mettre.

Mais cette semaine, c'est la croix qui a disparu, laissant un vide béant sur le mur blanc de ce lieu de prière perturbant en profondeur les fidèles qui fréquentent régulièrement cette chapelle.

Anniel Hatton

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries