Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 13:49

Une des caractéristiques du terminal 2A, c'est qu'il accueille une extrême variété de compagnies aériennes et DSCN2751.JPGde services on ne peut plus disparates. Se succèdent American Airlines, Emirates, El Al, le Salon d'Honneur, et, au sous-sol, le local d'accueil des SDF de l'Association Emmaüs.

 

Mardi 20 décembre, alors que les chrétiens sont en pleine période de l'avent et préparent activement Noël, pour les israélites, c'est le premier jour de la célébration de la Hanukkah: la fête de la lumière. Et comme cela se fait en différents lieux, un allumage public est prévu à l'aéroport tout à côté des guichets d'enregistrement de la compagnie aérienne israélienne El Al. Le rabbin Haim Korsia, un de mes collègues aumôniers, m'a prévenu de cet événement important de la foi israélite. Alors, comme l'année dernière, j'ai prévu d'y participer en tant que spectatrice.

DSCN2753.JPGEn attendant l'arrivée du rabbin, qui doit constituer le point fort de la célébration, des jeunes-gens vêtus de noir de la tête aux pieds offrent des beignets aux voyageurs qui passent, et leur proposent de prier avec eux avant d'allumer une des bougies du présentoir :  « Même si vous l'avez déjà fait à la maison, vous pouvez participer à cet allumage public » leur disent-ils avec une insistance amicale, leur tendant le texte liturgique adéquat, au cas où ils ne le connaîtraient pas déjà par cœur. Il est clair que c'est jour de joie pour eux. Tout à coup, comme sur une impulsion subite, quelques-uns de ces jeunes-gens se lèvent, et, formant une ronde, se mettent à danser en chantant une mélopée entraînante tandis que l'assistance scande le rythme en frappant des mains. Des enfants s'arrêtent, bouche-bée et les yeux tout grand écarquillés, les regardent évoluer.

Enfin le rabbin arrive. C'est un petit homme jeune et souriant, vif et sociable, qui sait s'attirer la sympathie de tous. Visiblement charismatique, il prend son temps, passe de groupe en groupe, se prêtant de bonne grâce à toute demande de photo, serre les mains qui se tendent vers lui, trouvant un mot gentil à adresser à chacun, et donnant l'impression à tous ses interlocuteurs sans exception aucune qu'il cherche à les mettre en valeur devant les autres.

Appelée par une passagère en détresse à l'autre bout de l'aéroport, je ne pourrai rester jusqu'à la fin de la cérémonie, mais en garderai le souvenir d'un moment fort pour tous les participants, israélites ou « goyim » (non-israélites) y compris.

 

Pasteure Anniel Hatton, aumônier protestant à l'aéroport de Roissy-Charles de GaulleDSCN2755.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries