Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 08:10

 

img_1901.jpg

 

Lorsqu’un moment de prière et de partage biblique est annoncé à la sono de l’aéroport, on ne sait jamais qui va venir: passagers, membres du personnel? Parfois, l’aumônier se retrouve seul. Mais, au cours des années, il peut y avoir des « mordus de la prière » qui viennent régulièrement, et avec qui, d’une certaine manière, on tisse des liens privilégiés. C’est le cas de Catherine, qui s’est sentie un jour interpellée par Dieu, et qui est devenue une des « fidèles » du temps de prière au terminal 1 de CDG.

Catherine tu travailles dans un service de l’aéroport de Roissy depuis bien des années. Un jour, tu as décidé de venir à l’aumônerie du Terminal 1. Qu’est-ce qui t’a poussée à faire ce pas de rentrer dans le centre spirituel?

En fait, c’est grâce à une collègue de travail qui, quoi qu’il arrive, allait tous les mercredis à un rendez-vous. Cela m’intriguait énormément, car je me demandais ce qui pouvait être si important pour qu’elle abandonne ainsi ses tâches. Intriguée, je finis par lui poser la question. Elle me répondit le plus simplement du monde, comme si c’était une évidence : « Je vais à l’aumônerie, viens avec moi ». C’était à l’hiver 2011.

Si je me souviens bien, quand je t’ai vue arriver pour la première fois, bien que d’origine catholique, tu ne connaissais pas grand-chose de la Bible. Quelques temps auparavant, tu avais ressenti un appel du Seigneur, et tu voulais apprendre à connaître ce Dieu qui s’était ainsi manifesté dans ta vie. Je t’ai donné un Nouveau Testament que tu as commencé à lire. Qu’est-ce que cette lecture t’a apportée?

Hier, des questionnements. Aujourd’hui, des réponses à mes questions. J’aime me plonger, et m’imprégner des témoignages de l’histoire de l’humanité, notre humanité en perpétuelle mouvance sur un A-venir. J’aime le fait que la Bible traverse toutes les époques et s’adresse à chacun d’entre nous en tous temps. J’aime lire, et tu as placé entre mes mains La source de vie. Ces écrits qui témoignent d’un A-VENIR en perpétuelle mouvance. Paroles saintes qui permettent de revenir à notre Etre intérieur, celui qui réchauffe et amène vers l’autre. Christ en nous plein de douceur, de tendresse et de chaleur. Dieu nous aime tant qu’il veut nous faire participer à sa Sainteté c’est pour cela qu’il a transmis les tables de la Loi et les textes des béatitudes, il veut nous faire participer à son bonheur. Et surtout, j’ai découvert à travers cette lecture la notion de Libre arbitre. Je peux me détourner de Dieu, lui reste présent.

Tu m’as dit que tu avais fait une démarche de conversion spirituelle. Comment ce retour vers Dieu s’est-il passé? Est-ce que cela a changé quelque chose dans ta vie?

Conversion = retournement. Il y a effectivement un avant et un après. L’appel de Dieu est unique, puisque nous sommes tous uniques  à ses yeux. En ce qui me concerne, mon retour vers lui s’est fait tout en douceur sur plusieurs années à travers des signes, des évènements, des rencontres... Jusqu’à ce que je rencontre cette collègue qui m’a amenée à l’aumônerie de l’aéroport. Je tiens quand même à préciser que je suis née à l’étranger, et que cette personne est née dans le même hôpital que moi. En discutant ensemble, nous avons découvert que nos routes s’étaient déjà croisées à plusieurs reprises!  A partir de cette rencontre, il y a eu une accélération du mouvement. Peu de temps avant cette rencontre, un événement est intervenu, me laissant dans l’expectative complète. J’avais la sensation qu’il s’agissait d’une intervention Divine mais comment en parler, et à qui? Je sentais au plus profond de moi-même que cet évènement allait changer toute ma vie. Et ce fut le cas. Petit à petit, je m’habituais à la présence de Dieu en moi. J’éprouvais de plus en plus le désir de prier. Je devinais l’impératif de me débarrasser de cet ego qui fausse les relations, et empoisonne le cœur. Alors je me suis mise à réfléchir. Et puis, un jour, des paroles de la Bible se sont imposées à mon esprit : Obéis, Fais Confiance, Aime. C’est à la fois aussi simple et aussi compliqué que cela. Percevoir SA présence en toutes personnes mêmes chez les personnes qui nous agacent sérieusement est une vraie grâce du ciel et un travail quotidien. Pour répondre enfin à ta question: Oui, cela a transformé ma vie. En déposant ma souffrance au pied du Christ, il l’a transformée en Amour, Amour qu’il redistribue dans le monde. J’ai appris à m’abandonner à lui pour découvrir le bonheur. J’ai accepté qu’il délie les chaines de violence qui étaient les miennes pour qu’il les transforme en liens d’Amour. Espérer, guérir, relever, pardonner, obéir, faire confiance. Il y a une phrase de Goethe que j’aime beaucoup : "l’action porte en elle la magie, la grâce et le pouvoir..." J’ai juste posé un acte pour le suivre: ma Foi.

Tu as fait du chemin depuis notre première rencontre, un chemin jalonné de rencontres diverses, parfois positives parfois moins. As-tu eu le sentiment que Dieu t’accompagnait tout au long de ce chemin, malgré les aspérités qu’il pouvait comporter?

Maintenant, avec le recul,  je peux te répondre: oui, bien sûr. Je crois qu’il faut prendre le temps de relire les évènements de notre vie à l’aune de la croix de Jésus. C’est à ce moment-là, que nous pouvons comprendre que même les rencontres difficiles nous sont données pour nous permettre d’avancer et grandir spirituellement. Et s’il y a bien une chose qu’il m’a apprise, c’est que de tout mal peut jaillir le bien. Il attend de nous juste un OUI... Comme Marie devant l’ange Gabriel.

Aujourd’hui, tu es très engagée dans ta paroisse. Tout en te préparant à la confirmation, tu enseignes le catéchisme à des enfants de ton église locale. Pourquoi, toi qui es catholique, viens-tu à un moment de partage biblique et prière animé par des aumôniers protestants?

Puis-je me permettre de te poser à mon tour deux questions? N’avons-nous pas le même Dieu ? La Vie n’est-elle pas histoire d’ouverture vers l’autre ? La qualité de ton accueil y est pour beaucoup. Lorsque je t’ai fait part de mon intention d’intégrer mon Eglise, je ne me suis pas sentie rejetée.

En guise de conclusion, y  a-t-il un verset biblique qui te parle particulièrement et que tu voudrais partager avec les lecteurs de ces lignes?

Il y en a beaucoup mais je vais faire court: « C’est toi qui m’a formé les reins, qui m’a tissé au ventre de ma mère (…) mon âme, tu la connaissais bien, mes os n’étaient point cachés de toi quand je fus façonné dans le secret, brodé au profond de la terre. » (Ps 138, 13-15)

A travers ce verset je me reconnais enfant de Dieu. 


EOS_0162_DxO_raw_PAN_Spherique.jpg


propos recueillis par Anniel Hatton

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries