Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 06:16

 

Seigneur Jésus,

tu n’es pas venu réprimander ni condamner,

mais encourager, c’est-à-dire sauver.


Tu n’es pas venu nous répéter nos manques,

que nous connaissons parfaitement sans toi,

mais nous enlever les péchés

que nous ne pouvons pas nous pardonner à nous-mêmes.


Auprès de toi il n’y a heureusement aucun prix d’excellence,

mais bienheureusement de multiples prix d’encouragement.


Car il nous est si facile de nous décourager les uns les autres (…)

Il faut peu de chose pour que le découragement envahisse nos châteaux de sable (…)


Dispose-nous à encourager les femmes et les hommes,

les vieillards et les enfants.


Dispose-nous à encourager les faibles,

quand ils défaillent en solitude

et les forts, quand ils assaillent en maladresse.


Dispose-nous à encourager même ceux qui nous découragent,

car peut-être ne sont-ils que le reflet de notre hostilité.


O Dieu, dans l’encouragement,

apprends-nous le courage et non l’attendrissement.

Sois fort en nous pour que nous devenions forts par toi.


Tu es le Dieu qui redresse le roseau courbé et qui dresse l’homme épuisé.

Tu es le Dieu du courage de l’affrontement avec la passion

et de l’abondance de la compassion.


Tu es le Dieu venu sur la terre pour encourager

chaque homme et tous les hommes,

en tenant tête aux puissances ennemies de la dérision et de l’oppression.


Que ton encouragement soit la compagnie de nos courages,

 vidés au soir du Vendredi Saint, relevés au matin de Pâques.

 

  Amen


André Dumas, «  Cent prières possibles », Editions Cana, Paris , 1982, pp.121-123

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité