Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 18:52

1

L'avion a plus d'une heure de retard. J'attends Molly et sa famille au sortir de la passerelle. Sa mère, ses soeurs et son frère doivent l'accompagner. Sur la feuille de route de l'association Wishes4kids qui m'a été envoyée, le nom de la maladie dont la fillette est atteinte est indiqué, mais il ne me dit rien. Et une petite virée sur le net ne m'a pas renseignée outre mesure. Je ne sais donc pas dans quel état est l'enfant que je dois accueillir.

Les passagers venant de Londres-Luton sortent les uns après les autres. Pas de famille arborant le badge pourtant reconnaissable de Wishes4kids... Je commence à m'inquiéter: est-ce que je les aurais manqués? Sont-ils sortis par une autre issue? Je ne sais pas quoi faire... le hall est vide à présent. Pourtant, j'hésite à partir...

Au moment où je me décide à tourner les talons, j'aperçois au loin une petite troupe... portant des badges jaune vif! Quel soulagement! Je découvre alors que la poussette matelassée prêtée à la famille par l'association britannique avait été égarée, et que l'équipe de navigants avaient dû mettre tout sens dessus dessous dans l'avion pour la retrouver.

Je regarde Molly. Elle a huit ans, mais elle a la taille d'un enfant de deux ans. Recroquevillée sur elle-même dans sa poussette rouge, elle n'a aucune expression sur le visage, et son regard semble vide. Dans une de ses mains raidies, elle tient tant bien que mal une poupée de carton marron sur laquelle est dessiné un énorme coeur.

Mon sourire et mes paroles de bienvenue ne suscitent aucune réaction chez elle, et la peluche mascotte de l'aéroport que je lui ai apportée en cadeau semble bien dérisoire: voyant mon désarroi, la mère de l'enfant prend le jouet avec un grand merci, et le montre à l'enfant en lui disant qu'elle le lui donnera plus tard.

Pendant les deux jours que la famille de Molly passe avec elle au parc d'attraction, je ne peux m'empêcher de me demander ce que cette fillette va bien pouvoir en retirer.

Lorsque je retrouve tous les membres de ma "wish family" à leur retour, afin de les aider pour les formalités d'enregistrement et d'embarquement, je discerne dans les yeux de Molly une petite étincelle qui n'y était pas auparavant. Et sa maman de me dire avec des larmes dans la voix: "Quelles journées de rêve pour Molly! Elle était si contente!" Et de caresser le visage de sa fillette avec une immense tendresse...

Des yeux de l'enfant coule alors une larme, une seule larme, une larme de joie, j'en suis sûre...

                                                                                                                                                           Anniel Hatton

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries

Présentation

  • : L'aumônerie protestante aux aéroports
  • L'aumônerie protestante aux aéroports
  • : Aumônerie protestante des aéroports français
  • Contact

Recherche