Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 07:35

 

Sur le grand tableau noir des arrivées

Une grande agitation se fait soudain.

Une ligne s'efface pour laisser la place à une autre.

 

Des dizaines de visages se lèvent, presque simultanément,

scrutant d’un regard aigu ces lignes d'écriture,

qui, comme mues par une émotion soudaine,

viennent de se mettre en mouvement…

 

O Seigneur! L’attente n’en finit pas,

et l’on peut ressentir une tension presque palpable

dans ces multiples regards où la joie se mêle à l'inquiétude.

Regarde, Seigneur, ce couple, qui s’était brusquement levé,

Et vient de se rasseoir, l’air tout déçu.

 

Et puis il y a aussi cette jeune femme

dont les yeux se sont soudain illuminés,

et qui s’avance d’un pas rapide vers la porte coulissante

qui s'ouvre et se ferme au gré des arrivées.

 

Seigneur, as-tu vu ce petit garçon à la voix stridente,

Qui interroge pour la centième fois sa maman?

Il s'impatiente, saute d’un pied sur l’autre avec nervosité,

et ressasse les mêmes questions,

Qui agacent tous ses voisins, c'est évident.

 

Un peu plus loin, qu'il est pittoresque

ce vieil homme aux longues moustaches gominées

et relevées en clef de sol!

Négligeant l’imposante horloge qui lui fait face,

Il consulte l’heure en regardant la montre à l’ancienne

qu’il a tirée lentement de sa poche,

et dont la longue chaîne d’argent vieilli retombe en se balançant.

 

Des pas claquent sur le marbre,

le roulement des chariots fait vibrer le sol,

des exclamations fusent.

 

Symboles de la vie moderne rapide et trépidante,

les bruits d’aéroport nous rappellent, Seigneur,

que l’attente fait partie de l’existence,

et que, si on sait la vivre avec patience et sérénité,

elle peut déboucher sur la joie des retrouvailles.

 

Aide-nous, Seigneur, à savoir attendre avec patience.

Aide-nous à savoir t’attendre.

Aide-nous à prendre du temps pour toi.

 

Permets-nous de ressentir la joie des retrouvailles

quand nous nous sommes éloignés de toi pendant un temps.

Et donne-nous de savoir nous replonger avec joie 

dans la fraîcheur sans cesse renouvelée de ta Parole.

 

Anniel Hatton

 DSCN1851

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité