Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 00:05

   DSCN1461

Depuis sept jours toute l’attention est nourrie par ces images qui nous proviennent du Japon. Un ras-de-marée puissant s’est produit sur les côtes japonaises suite à un tremblement de terre. Dans un premier temps, il nous laisse sans voix, incrédules. Il entraîne et déplace tout sur son passage. Ce mercredi 18 mars à 10h55 est annoncé un premier avion de rapatriés avec 45 enfants accompagnés et des familles.

Tout est prêt sur le terminal 3 pour les accueillir : service médical, de la préfecture et cellule d’accompagnement pour personnes en détresse. L’aumônerie fait partie de cette dernière.

L’attente n’est pas longue. Les passagers débarquent des cars qui assurent le transfert depuis les pistes. C’est le soulagement, la terre ne tremble pas à Roissy.

Aucune trace d’angoisse ne se manifeste sur les visages des arrivants mais des interrogations: où aller, quelle file prendre, comment remplir ces papiers, où sont les familles venues les recueillir, et nos bagages…..

C’est à ce moment que nous sommes sollicités et entrons en contact. Ce jour là je me suis mis à la disposition d’un groupe de cinq enfants et d’une accompagnatrice.

Pas de panique, juste être attentif à eux, les conduire aux sanitaires, veiller sur Justine qui veut aller jouer avec d’autres enfants de sa connaissance. Louis lui ne décolle pas ses yeux de sa game boy. Quarante minutes plus tard tout est prêt pour rendre les papiers, pousser les chariots de bagages et répondre aux dernières questions des services de la préfecture.

DSCN1462.JPGNotre travail se termine là. Derrière la cloison montée à la hâte par les services d’Aéroports de Paris se trouvent des parents des trois familles des enfants accompagnés. La joie se lit déjà sur leurs visages. Pour nous c’est un dernier « bon voyage ».

 

Aumônerie protestante Roissy : B.Jornod

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Evénements