Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 13:56

      Comme je le fais tous les jours, j’arpente le terminal 2 F qui est mon point de chute le plus fréquent. Ce jour-là, je me dirige d’un pas vif vers le module P où se trouvent les bureaux de la direction. C’est là que nous avons notre boîte aux lettres d’aumônerie. Je vais la relever presque tous les jours, et j’en profite pour dire un petit bonjour aux gens que je connais, et éventuellement établir de nouveaux contacts avec d’autres membres du personnel d’Aéroports de Paris (ADP).

     Et alors que je marche dans la galerie, un homme m’arrête : « Je voudrais déclarer un vol de chaussures », me dit-il. Sur le moment, je reste interdite. Je ne comprends pas, et je pense qu’il s’est trompé d’interlocuteur. « Mais… mais… pour une déclaration de vol, il faut aller à la police! Moi, je ne suis que l’aumônier protestant… » Mon interlocuteur me regarde comme si j’avais perdu l’esprit. Il semble se demander si je me moque de lui. Mais il est tenace, et il ne lâche pas le morceau : « Mais justement ! Vous êtes la dame de l’aumônerie, le pasteur de l’aéroport… Je vous connais, moi… Je vous déclare un vol de chaussures parce que c’est vous qui vous occupez du centre spirituel. » Et de me raconter que les disparitions de chaussures des fidèles musulmans se sont récemment multipliées pendant les moments de prière. Un jour, un de ses collègues qui travaillait à la sûreté a même dû aller à son travail en tongs, ce qui, bien entendu, n’a pas eu l’heur de plaire à son supérieur hiérarchique. Mon interlocuteur semble savoir que j’ai mes entrées à la direction, et il me fait confiance pour transmettre ses doléances à qui de droit. Effectivement, je fais immédiatement le nécessaire pour qu’une solution adéquate soit trouvée le plus vite possible.

     Un autre jour, les fidèles musulmans s’aperçoivent qu’un tuyau de climatisation a cédé pendant la nuit juste au-dessus de leur salle de prière, et ils se voient fortement aspergés pendant leurs dévotions. Ils s’adressent de nouveau à moi, et je vais aussitôt m’adresser à qui de droit pour que le problème soit résolu, et ainsi faciliter l’utilisation de ce lieu de prière en toute tranquillité.

 

Pasteure Anniel Hatton, aumônier protestant à Roissy-Charles de Gaulle

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries