Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 10:21
Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 23:28
Bonne année 2016 !

La vraie joie prend par surprise.
Elle surgit moins de ce que l'on prévoit
Que la réponse que l'on offre à ce qui arrive.

Aux matins pluvieux comme aux matins heureux,
Aux heures tragiques comme aux heurs magiques,
Il n'y a d'autre bonheur que celui de répondre présent.

Alors vient le souffle de rester debout
Et cette douceur du lointain quand on ouvre les mains
Pour accueillir ce qui aujourd'hui sera pain.

Francine Carrillo

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 00:30

La nuit ne serait jamais que nuit
si le cri d’un tout-petit ne l’avait désarçonnée.


Les ténèbres ne seraient jamais que ténèbres
si la lumière ne s’était risquée à les découdre.


Le malheur ne serait jamais que malheur
si un visage n’en avait partagé la lourdeur.

Noël, une mémoire qui enfante l’histoire
Une promesse ourlée à la détresse
Une parole à l’aplomb du monde
Pour ouvrir une faille
Pour éclairer la paille
Pour inciter aux semailles.


Dieu en l’humain est toujours possible
pour qui accueille sa fragilité comme un berceau !

Francine Carrillo, pasteure

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 17:12
Noël 2015 : Voeux du Conseil oecuménique des Églises

«Joseph se leva,

prit avec lui l’enfant et sa mère,

de nuit,

et se retira en Égypte»

(Matthieu 2,14)

«… la mère et son enfant sont chassés

vers des terres étrangères.»

(Saint Jean Chrysostome

sur Matthieu 2,14,

cité par saint Thomas d’Aquin)

          Le miracle de Noël est illuminé par la gloire de Dieu et s’accompagne de glorieux chants de joie.

         L’Évangile de Matthieu nous raconte que, inspirés par une prophétie biblique, des mages ont suivi une étoile, portant de somptueux cadeaux pour un enfant né pour être roi. Le pèlerinage de ces mages les a enfin amenés à «l’endroit où était l’enfant», un lieu tranquille où ils s’arrêtèrent, émerveillés.

        Puis ils reprirent leur voyage, par un itinéraire nouveau et différent, et, en rentrant chez eux, ils contaient leur histoire. Imprégné de la gloire et de la parfaite bonté de cette grande Bonne Nouvelle, l’évangéliste nous rappelle que l’image de la Nativité s’inscrit dans le contexte du monde souvent brutal que nous connaissons.

        Après l’adieu des Mages à la Sainte Famille, Matthieu nous dit (2,13-14): «…l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit: "Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte; restes-y jusqu’à nouvel ordre, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr".

         Joseph se leva, prit avec lui l’enfant et sa mère, de nuit, et se retira en Égypte.» À l’étoile qui a guidé les Mages à la naissance de Christ succède bientôt la Fuite en Égypte.

        L’histoire de Noël et de l’Épiphanie est incomplète si nous ne mentionnons pas les réfugiés… des réfugiés expulsés de chez eux avec la bénédiction murmurée d’un ange, qui les assure de la sollicitude permanente de Dieu.

 

         En cette année 2015 du Seigneur, le nombre de réfugiés et d’autres personnes déplacées dans notre monde est plus grand qu’il ne l’a jamais été. Selon le rapport annuel du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, on compte au moins 59,5 millions d’être humains déplacés par la contrainte, loin de chez eux, contre 51,2 millions à la mi-2014 et 37,5 millions il y a à peine dix ans.

           Ces chiffres impressionnants représentent des dizaines de millions de femmes comme Marie, d’hommes comme Joseph et d’enfants comme l’Enfant Jésus.

          Les raisons de ces déplacements sont multiples, et terribles en soi: guerre, injustice, persécution, maladie et autres catastrophes naturelles, ainsi que les effets des changements climatiques – telles sont quelques-unes des raisons de cette détresse à l’échelle du monde et de tant de souffrances humaines.

         Il s’agit de s’attaquer aux causes fondamentales, en même temps que nous chercherons à nous aider mutuellement dans des ministères de secours et d’assistance.

       Tout au long de l’année dernière, j’ai eu l’occasion de rencontrer des réfugiés et des personnes qui, dans des Églises et institutions, les accompagnent dans leurs épreuves.

       J’ai été bouleversé par la générosité d’esprit et par les affirmations de dignité humaine que j’ai constatées de toutes parts. Nous avons beaucoup à offrir les uns aux autres, notamment les qualités de dignité, de compassion, d’espoir et d’amour.

       Ceci est un moment critique dans la vie des Églises et des sociétés, sur tous les continents et dans chaque région. Dans un récent communiqué sur la crise des réfugiés, des dirigeants d’Églises ont fait les remarques suivantes: «En tant que chrétiens, nous avons toutes et tous la conviction que nous voyons dans l’autre l’image de Christ lui-même (cf. Matthieu 25,31-46)…

         L’expérience de la migration et du franchissement de frontières est quelque chose que l’Église de Christ connaît bien. Les membres de la Sainte Famille étaient des réfugiés. L’Incarnation même de Notre Seigneur est un franchissement de la frontière entre l’Humain et le Divin.»

      Ces responsables religieux concluaient, en partie: «En tant qu’Églises, c’est pour nous une occasion supplémentaire de partager plus largement notre expérience et nos qualifications en proposant un soutien pastoral et spirituel, une coopération oecuménique et interreligieuse et la construction de ponts entre des communautés diverses.»

 

        En ce moment de l’année chrétienne, nous nous souvenons du grand amour de Dieu pour le monde dans le don qu’Il nous a fait de Jésus Christ. Et nous lisons une fois encore le récit de la fuite de sa famille en quête d’un lieu plus sûr que leur pays.

        Nous nous souvenons également de l’enseignement donné plus tard par le Maître, dont nous informe Matthieu 25,40: «En vérité, je vous le déclare, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.»

         En cette saison festive où nous célébrons l’Incarnation de Jésus Christ, notre Seigneur et notre Sauveur, honorons chaque don que nous recevons de Dieu dans la Création, et respectons chaque membre de la famille humaine! Que les bénédictions de Noël soient sur vous, et puissiez-vous les partager!

 

Pasteur Olav Fykse Tveit                                

Secrétaire général,                                        

Conseil oecuménique des Églises

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 17:05
A Noël, Dieu crée du lien

Dieu crée du lien.

Il crée du lien

entre le ciel et la terre,

entre la nature et l'humanité,

entre des individus

de toutes origines et de tous milieux.

Qu'y a-t-il de commun

entre des bergers et des anges,

des mages et un couple de pauvres

hébergés provisoirement dans une étable,

un troupeau de moutons et une étoile?

            Rien, apparemment.

 Et pourtant, Dieu va les relier par un message d'espérance.

    D'un côté, on a d'humbles bergers palestiniens sans le sou attachés à la terre de par leur travail quotidien, travail dur, aride, requérant une attention de tous les instants, qui voient leur attention tout à coup attirée vers le ciel par une troupe d'anges annonçant une parole divine.

        Et puis ce sont de sages érudits venant de lointains pays d'Orient, riches personnages importants aux yeux de la société de leur temps, et prêts à offrir les cadeaux les plus précieux, qui, guidés par cette messagère du ciel qu'est une étoile, vont être attirés vers une étable, lieu terre à terre s'il en est.

    Par ces messagers divers et peu communs qu'il s'est choisi, Dieu crée du lien.

Et en se donnant lui-même en Jésus-Christ à Noël, en s’incarnant, en devenant être humain, comme nous, il fait passer un message d'alliance à l’humanité qu’il a créée, et qui s’est éloignée de lui tout au long de son Histoire.

       Dieu fait alliance avec l’humanité, et il crée du lien entre tous les éléments de sa création.

Les êtres humains font en général alliance avec leurs pareils, avec ceux qui leur ressemblent pour former un groupe homogène. Dieu, lui, fait alliance avec des êtres sans autre lien les uns avec les autres que leur foi en lui.

        Et il les met tous en mouvement. Il les pousse à se lever et à partir sur les routes inconfortables et peu sûres de leur époque pour aller en quête d’un petit enfant dont personne n’a encore entendu parler. Ce faisant, il les incite à quitter leur lieu de vie pour trouver un sens à leur existence, et découvrir la vérité qui leur permettra de vivre une vie qui vaut vraiment la peine d’être vécue.

      Par la mise en mouvement de gens du cru ainsi que de notables étrangers, le Seigneur trace ainsi un message d’espérance valable pour tous les êtres humains et pour toutes les époques.

      C'est ainsi que Bethléem, dont le nom signifie La Maison du pain, devient un lieu où l'on partage le pain de l'espérance. Ce village obscur devient pour des gens disparates, mais unis par une même quête, la joie de la découverte de l'alliance de Dieu avec son peuple, et avec eux personnellement.

                                                                                                       Anniel Hatton

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 14:28
Luciol'envol soutient l'éducation des femmes de par le monde

Il y a un mois, Aéroports de Paris lançait sa fondation d'entreprise.

Luciol'envol, une association créée et présidée par Tchibara Aletcheredji, un salarié de l'entreprise, est une des œuvres de bien commun soutenues par la Fondation.

Fondée en 2010, cette association a pour vocation d'œuvrer à l'instruction des femmes au Togo.

A ce titre ses actions portent sur la scolarisation des fillettes et jeunes filles, mais elles visent également à favoriser l'alphabétisation des femmes, leur ouverture à la culture et aux nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 16:57
      Il y a 24 ans, la flamme olympique arrivait à Aéroports de Paris

La Poste se saisit de l'évènement pour en faire un timbre de collection

       Un aéroport est bien souvent le théâtre, ou le témoin, de toutes sortes d'évènements, plus variés les uns que les autres.

       C'est ainsi que le 14 décembre 1991 la flamme olympique est transférée d’Athènes à Paris à bord du Concorde, avion mythique s'il en est. Air France est en effet le transporteur international officiel des XVI Jeux Olympiques d’hiver qui se dérouleront à Albertville en 1992.

       La Flamme arrive à 15 heures à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle pour rejoindre le Palais de l'Elysée, les Champs-Elysées puis l'Arche de la Défense.

       Le lendemain, elle repartira pour ses différentes étapes dans toutes les capitales régionales de l'hexagone avant d'arriver à Albertville…

 

       L'aumônerie aux aéroports se veut être elle aussi une flamme dans les aéroports, et pas seulement une flamme qui passe brièvement et disparaît pour aller ailleurs, mais une flamme qui reste sur place et brûle au quotidien pour réchauffer le cœur de ceux qui transitent ou travaillent sur les plateformes parisiennes.

 

                                                                                                                                Anniel Hatton

      Il y a 24 ans, la flamme olympique arrivait à Aéroports de Paris

Et,

à peine arrivée sur notre sol parisien,

voilà la flamme repartie

pour de nouvelles aventures...

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 12:09
Un petit air de Noël à Orly

Chants Gospel et mélodies de Noël en différentes langues interprétés par une trentaine de choristes émérites

Samedi 12 décembre 2012

de 11h30 à 13h30

venez écouter la chorale oecuménique de Saint Germain en Laye

à Orly

terminal sud, niveau arrivées

 

Bienvenue!

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 12:17
Ouvrir en soi l'espace du croire..

Se laisser visiter par l'annonce...

Faire le pari

que tout n'est pas dit

qu'une parole peut encore avoir lieu

qui donne de respirer mieux

Aimer l'attente

qui naît du manque

Choisir la mémoire

contre le désespoir

Ouvrir en soi l'espace du croire

quand tout est noir

Se laisser visiter par l'annonce

de ce qui a été

et qui se renouvelle

chaque fois

que la nuit du monde

se craquelle

sous la poussée d'étoiles parlantes

 

Francine Carrillo, "Braise de douceur", Éditions Ouverture, 2000

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 15:53
La convention de Chicago

Il y a 71 ans aujourd'hui la Convention de Chicago régissant les règles de l'aviation internationale était signée...

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports