Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 17:28
Oecuménisme...

Cherchant à rendre un témoignage percutant sur les plateformes où ils ont été placés,

les aumôniers protestants aux aéroports cherchent à créer du lien et tentent de rassembler leurs collègues des autres confessions pour des projets communs.

Le congrès d'aumônerie IACAC d'août 2016 en est un... et de taille!

                    Avant d'en expliquer les tenants et les aboutissants, voici deux documents déjà anciens à propos de l'œcuménisme vu tout d'abord par un protestant, Michel Freychet ( citation tirée d'un article publié en 1989), et les ouvertures de Vatican II sur les autres églises (vidéo du 22 octobre 1965).

            "Trop souvent en France aujourd'hui, dans la pensée commune, le mot « œcuménisme » évoque presque exclusivement, du moins depuis le Concile de Vatican II, le dialogue entre l'Eglise catholique romaine et les autres églises. Cela se comprend assez aisément dès l'instant où l'Eglise catholique, majoritaire dans notre pays, est devenue officiellement partie prenante du dialogue œcuménique.

           Pour autant, il ne faudrait pas oublier que c'est au sein des églises non catholiques qu'est né le mouvement œcuménique; et qu'il s'y est développé durant un siècle avant que l'Eglise catholique ne se sentît elle aussi directement concernée par son remarquable essor et ne s'y engageât à son tour pour lui apporter sa propre contribution.

             C'est lors de l'Assemblée missionnaire d'Edimbourg (1910) — faut-il le rappeler — que, vivement interpellées par la voix des représentants des jeunes églises, les églises occidentales issues de la Réforme comprirent que mission et unité relevaient d'une seule et même exigence.

              Pour sa part, le petit protestantisme français, lui-même très divisé et encore sous le coup de sévères conflits théologiques internes, devait prendre peu à peu conscience du scandale de ses propres divisions.

              Associé pratiquement dès le départ au développement du mouvement œcuménique par quelques-uns de ses plus éminents représentants, il lui doit sans doute d'avoir alors échappé à l'asphyxie et à son total effritement, en découvrant les richesses de la communion ecclésiale dont la pierre de touche est la reconnaissance mutuelle des dons spirituels que chaque église a reçu en partage..."

 

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 13:09
Du nouveau à la IACAC

George et Libby Lane

        Le bureau de la IACAC (Association internationale des aumôneries de l'aviation civile) a été renouvelé hier à notre congrès annuel de New York.

       Résultat des élections:

                                  Président: le Rev. George Lane.

George Lane était jusqu'ici vice-président. Il est aumônier à l’aéroport de Manchester depuis 3 ans. Son épouse, Libby Lane, est évêque de Stockport, et première femme ordonnée évêque de l’Église d’Angleterre.

 

                                  Vice--président: le pasteur Pierre de Mareuil

Pierre de Mareuil est aumônier de l'aéroport de Roissy-CDG depuis trois ans où il fait équipe avec la pasteure Marie-Emilie Sébas. Il est marié et a cinq enfants.

 

      Ce renouvellement marque sans aucun doute le désir des votants à ce congrès d'imprimer une nouvelle dynamique à la IACAC et de l'ouvrir davantage sur l'interreligieux.

 

                                                                                                                      Anniel Hatton

 

Du nouveau à la IACAC

Pierre de Mareuil lors d'une émission sur France-Culture

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 16:15

     Les pasteurs-aumôniers d'aéroport Marie-Emilie Sébas et Pierre de Mareuil sont les représentants de la Fédération Protestante de France au Congrès de la IACAC  (Association internationale des aumôneries d'aéroports civils) qui se tient en ce moment à New York.

     Depuis quelques années, nos congrès internationaux d'aumônerie d'aéroports se penchent sur la nécessité d'ouvrir davantage la IACAC à une dimension interreligieuse qui lui fait encore grandement défaut, même si un aumônier sikh participe régulièrement à ses travaux.

     Les résultats des élections aux postes de président et vice-président du bureau de la IACAC, qui auront lieu aujourd'hui, vont probablement se jouer en fonction de l'engagement de chaque candidat dans ce domaine.

     Les deux documents ci-dessous, quoiqu'un peu anciens (2011 et 2013), sont malgré tout toujours actuels et peuvent sans aucun doute nous aider dans notre réflexion...

                                                                                                                  Anniel Hatton

 

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 15:30
Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 17:12
L'avion, bottes de 7 lieues modernes

"Le Petit Poucet" de Charles Perrault (1628-1703)

          Un journal gratuit lu dans le RER ce matin m'apprend que les bottes de sept lieues "rendues célèbres par "Le Petit Poucet" de Charles Perrault, font référence aux postillons, facteurs à cheval du Moyen Age.

           Ceux-ci distribuaient le courrier en passant par des relais de poste, éloignés les uns des autres d’approximativement sept lieues (une unité de mesure de référence à l’époque), soit 20 à 30 kilomètres. Ils avaient la particularité de porter de lourdes bottes en cuir rigide, renforcées et fixées à leurs montures, afin d’assurer un meilleur maintien et de les protéger en cas d’accident. Elles étaient indispensables pour assurer la sécurité des postillons, qui parcouraient de longues distances en permanence."[1]

           De nos jours, pour parcourir de longues distances, on a bien mieux… Et l'avion nous permet d'avancer à toute vitesse vers le but que nous nous sommes fixé. Mais nous permet-il de mieux communiquer? Ou de mieux nous éloigner les uns des autres?

            Lorsqu'on est aumônier en aéroport, on rencontre toutes sortes de cas de figure parmi les personnes qui font appel à nous. Et on est souvent loin de l'image idyllique de l'aéroport synonyme de rêve et d'évasion quand on évolue non seulement parmi les passagers, mais aussi parmi ceux qui travaillent sur la plateforme au quotidien.

              On peut ainsi voir des parents qui se sont exilés pour des questions économiques, vivent pendant des années loin de leurs enfants laissés à la garde de leurs grands-parents au bout du monde, et espèrent gagner assez d'argent pour pouvoir un jour les rejoindre… En attendant, leurs rejetons grandissent sans eux, et les retrouvailles, peu fréquentes, sont souvent mitigées, mélange de joie et de pleurs, de regrets et de fatalisme.

             Et puis, parmi les navigants, on peut se rendre compte qu'il y a pléthore de célibataires endurcis ou de divorcés. En effet, certaines relations affectives ne tiennent pas le choc face aux rythmes de vie décalés ou aux séparations trop fréquentes….

           En revanche, parfois, l'éloignement est bénéfique. A la fin d'un entretien, un couple travaillant dans l'aéronautique concluait avec un petit air résigné: "Finalement, on se dispute moins depuis qu'on vit moins ensemble… Quand l'autre est à l'autre bout du monde, il y a ce sentiment de manque… Et quand on se retrouve, on est heureux de reprendre la relation là où on l'a laissée."

             On est loin du facteur équipé de ses lourdes bottes qui voyageait jour et nuit pour faire consciencieusement son métier de distributeur de courrier... Et pourtant, l'avion reste malgré tout un moyen de communication essentiel de nos jours, et qui se démocratise de plus en plus… A Orly, peut-être davantage qu'à Roissy, on voit des passagers modestes qui font des allers et retours fréquents hors saison pour des prix ultra compétitifs afin de pouvoir rencontrer leur famille le plus souvent possible...

 

                                                                                                                  Anniel Hatton


[1] Direct matin du 21 septembre 2015

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 13:50
Déclaration de la Fédération protestante de France

déclaration du 8 septembre 2015

              « Tu aimeras l’émigré comme toi-même » (Lévitique 19: 34)

 

Persévérer

Depuis un an, le Protestantisme français s’est engagé via la Fédération de l’entraide

protestante dans les actions d’accueil des réfugiés syriens et irakiens.

L’appel lancé par la FPF en septembre 2014 auprès des membres des Eglises et au-delà

d’elles, a été largement entendu.

Nous voulons exprimer notre vive reconnaissance à tous ceux qui se sont mobilisés depuis

et témoigner de la générosité dont les français font preuve dans l’accueil inconditionnel de

ceux qui leurs sont confiés.

 

”Le devoir d’hospitalité, c’est maintenant” (thème de l’AG 2015 de la Cimade)

Alors que l’Europe entière est placée devant ses responsabilités, la FPF, avec le concours

de ceux qui ont une responsabilité à assumer : les élus et en particulier les maires, les

acteurs sociaux, les membres d’associations, veut persévérer dans son effort et

encourager tous ceux qui désirent s’engager.

 

Résister

Des voix se font entendre pour dénoncer l’afflux de réfugiés ou de migrants comme un

fardeau supplémentaire impossible à porter. La FPF appelle chacun à résister à cette

dénonciation trompeuse qui empêche de voir l’étranger dans sa pleine humanité. La France

est un pays d’immigration et une terre d’asile, c’est ainsi que les français portent un trésor

culturel, spirituel, économique et social dont les immigrés peuvent aussi revendiquer la

paternité avec fierté.

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 11:50
Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 12:04
Des icônes et une croix pour la chapelle du Terminal 2F de CDG

La croix entourée de deux icônes

           Deux belles icônes orthodoxes ont été installées le 30 mai dernier dans la chapelle du Terminal 2F afin que les croyants orthodoxes puissent eux aussi s'y sentir chez eux.

           Offertes par l'Assemblée des Evêques Orthodoxes de France et son président, Mgr Emmanuel, elles ont été installées selon le rite orthodoxe lors d'un office de bénédiction des icônes.

           Le PDG d'Aéroports de Paris Augustin de Romanet, le directeur de l'aéroport de Paris-CDG Franck Goldnadel, et la directrice des terminaux 2EFG, Catherine Dufournet avaient fait le déplacement pour cette petite célébration organisée par les aumôniers protestants et catholiques de l'aéroport.

           Pour l'occasion, la cloison entre chapelle et synagogue avait été ouverte, les icônes disposées sur l'ambon qui sert aux prières juives. L'aumônier musulman était aussi présent, et regrettait que la disposition des lieux ne permette pas d'ouvrir plus largement vers l'espace musulman. Belle illustration de la réalité interreligieuse de l'aumônerie !

           Par la même occasion, une belle croix, réalisée pour la chapelle par l'artiste Philippe Laude a été installée et bénie par Mgr Lalanne, évêque de Pontoise.

           Pour satisfaire la sensibilité protestante, la croix est vide, et manifeste ainsi la résurrection du Christ. Une encoche au cœur de la croix évoque le côté percé du Christ lors de la crucifixion. Les divers morceaux de mosaïque utilisés pour réaliser cette croix peuvent évoquer la diversité des Églises chrétiennes.

         Avec ces 3 éléments, comme l'a souligné à cette occasion M. de Romanet, c'est l'art qui prend sa place dans les chapelles de l'aéroport.

                                                                                                                                      

pasteur Pierre de Mareuil,

aumônier protestant de l'aéroport de Paris-CDG

 

 

 

Des icônes et une croix pour la chapelle du Terminal 2F de CDG

la délégaton officielle accompagnée des aumôniers de l'aéroport

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 09:53
Un évêque copte au Terminal 1 de CDG

Le pasteur Pierre de Mareuil et l'aumônier de l'Islam Hazem el Shafei accueillent leurs invités de marque

      Branlebas de combat au Terminal 1… On apprend que dans trois jours, 200 fidèles vont venir accueillir en grande pompe leur nouvel évêque.

      - Allo, M. le Pasteur. Vous savez de quoi il s'agit ?

      - Pas du tout, mais je vais me renseigner.

      Une heure plus tard je découvre qu'il s'agit de l'arrivée du nouvel évêque copte orthodoxe, Anba Marc, ordonné quelques jours plus tôt au Caire par le Pape Tawadros II pour superviser les communautés coptes de la Région parisienne et du Nord de la France. Je comprends aussi que cela faisait plusieurs décennies que les coptes de Paris demandaient un évêque, qu'il est donc très attendu, et qu'il sera accueilli par de nombreux fidèles et une chorale de près de 40 diacres (je comprendrai plus tard qu'est appelée "diacre" toute personne impliquée dans l'animation de la liturgie : lecteur, chanteurs, animateurs de la chorale…). Tout cela demande un peu d'organisation !

      Grâce au concours bienveillant des autorités du terminal, une salle de l'aéroport est mise à disposition, un badge obtenu pour le prêtre qui doit accueillir le nouvel évêque. Quel plaisir que de voir la joie des fidèles et particulièrement des jeunes lors de cet accueil puis de l'office de l'encens (vêpres) célébré à Chatenay-Malabry dans une église copte pleine à craquer !

      Hazem El Shafei, aumônier musulman, est aussi de la partie. Lui-même est d'origine égyptienne et a longtemps fréquenté les coptes. Il est donc très heureux d'en retrouver sur l'aéroport, et de participer lui aussi à cette joyeuse réception, comme pour dire que cultures et religions peuvent être des lieux de rencontre plutôt que de rejets et divisions.

     Les coptes ont beaucoup souffert ces dernières années et sont nombreux à avoir quitté l'Égypte. 45.000 d'entre eux vivent en France. C'est donc un privilège pour moi que de pouvoir leur faciliter l'organisation de ces festivités et, par la même occasion, de m'immerger pendant quelques heures dans cette tradition chrétienne antique… dépaysement assuré !

 

                                                                               Pasteur Pierre de Mareuil,

aumônier protestant de l'aéroport de Paris-CDG

Un évêque copte au Terminal 1 de CDG

une nombreuse délégation de diacres venus accueillir leur nouvel évêque

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 11:40
Coeur d'Orly

un écho-quartier en construction

         C'est un bâtiment moderne et sombre qui monte à vue d'œil…

         De la plateforme de l'aéroport, on voit les ouvriers s'activer toute la journée sur la construction et les grues de chantier aller et venir en permanence là où, il y a quelques temps encore, il n'y avait qu'un terrain d'herbes folles…

         Cœur d'Orly…

         C'est le nom de ce quartier qui pousse comme un champignon. Bientôt quartier d'affaires, où hôtels, services, commerces et espaces de loisirs cohabiteront avec des bureaux de toutes sortes, ce lieu deviendra aussi un espace de vie et de travail pour de nombreux salariés d'Aéroports de Paris qui vont y émigrer dans quelques mois. Pour certains, c'est l'appréhension qui domine à l'idée des nécessaires adaptations à faire, pour d'autres, c'est plutôt l'attrait du changement et de la nouveauté qui prime.

         Cœur d'Orly: un écho-quartier où la nature est censée y être privilégiée grâce à des patios luxuriants…

         Espérons que ce pourra être non seulement un lieu que l'on est curieux de visiter et où l'on a envie de faire ses achats, mais aussi un endroit où l'on sera heureux de travailler.

 

                                                                                                              Anniel Hatton

Repost 0
Published by Aumônerie protestante aux aéroports