Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 18:42

L’État, qui détient 60 % des aéroports de province, lancera au printemps l’ouverture du capital de ceux de Lyon, Toulouse, Bordeaux et Montpellier. L’opération sera finalisée en décembre.

Aéroport régional à vendre. La petite annonce pourrait être prochainement d’actualité. L’ouverture du capital des aéroports régionaux de Lyon, Toulouse, Bordeaux et Montpellier est en effet programmée, a confirmé hier Jacques Sabourin, le délégué général de l’Union des aéroports de France (UAF), lors de la présentation de son bilan annuel.

Les aéroports de province sont détenus à 60 % par l’État, à 25 % par les chambres de commerce et à 15 % par les collectivités territoriales. L’État s’étant engagé à ce que la part publique reste majoritaire jusqu’au 31 décembre 2013, il pourra mettre en vente 50 % moins une action du capital de ces quatre aéroports. Le calendrier est encore flou, mais «l’ouverture devrait se faire cette année », précise Jacques Sabourin. Cela signifie que l’appel à intérêt sera lancé au plus tard en juin. L’État souhaite valoriser au maximum ces quatre aéroports, dont les montants devraient être sensiblement différents. Ainsi, Lyon a enregistré un chiffre d’affaires de 140 millions d’euros en 2010, avec 7,9 millions de passagers, tandis qu’à l’autre bout de la chaîne, Montpellier a totalisé 21 millions d’euros pour 1,1 million de passagers.

Quelques manifestations d’intérêt sont déjà attendues : celle d’Aéroports de Paris, dont le président, Pierre Graff, a dit qu’il convoitait Lyon. Certaines collectivités pourraient être tentées de monter au capital. Des financiers sont également sur les rangs, comme l’australien Macquarie (qui exploite les autoroutes APRR avec Eiffage), Axa ou Antin, un fonds d’infrastructures de BNP Paribas. Des étrangers, comme le canadien SNC Lavalin, sont également évoqués.

 

Vinci associé à la CDC

 

Selon nos sources, Vinci, l’un des candidats les plus en vue, s’est associé sur ce dossier à la Caisse des dépôts et consignations. Un tandem qui a déjà fonctionné par le passé. «Nous avons toujours manifesté une disponibilité sur le sujet de l’ouverture du capital des grands aéroports régionaux (…) parce que c’est notre métier de concessionnaire exploitant. Nous sommes donc un partenaire naturel», expliquait il y a une quinzaine de jours Nicolas Notebaert, président de Vinci Airports. De fait, le groupe est déjà l’opérateur de neuf aéroports en France, dont celui de Grenoble et de Nantes. En revanche, son rival Eiffage n’est pas du tout intéressé. «Nous n’avons pas de valeur ajoutée sur les aéroports, donc nous ne ferons pas d’offre», affirme Jean-François Roverato, PDG d’Eiffage.

Outre la perspective de l’ouverture du capital de quatre de ses principaux aéroports régionaux, l’Union des aéroports de France a publié sa photographie annuelle. Elle montre une légère croissance du trafic de passagers en 2010 : + 1,3 %. Elle illustre surtout que les low-costs sont désormais au premier rang : leur trafic a fait un bond de 5,75 % cette année. Désormais, ils représentent 29,2 % du trafic des aéroports français (hors ADP). Leur dynamisme a notamment dopé l’an dernier l’activité de Lyon Saint-Exupéry (+10,8 % du trafic des compagnies à bas coûts) et surtout de Bordeaux (+56 %) où une aérogare leur a été dédiée.

 

Source: Le Figaro - Virginie Collet

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Actualité aéronautique et aéroportuaire
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 07:06

DSCN4994.JPG

O Seigneur,

Nous venons à toi dans la prière,

ce dialogue qui nous permet de tenir bon au quotidien.

Dans cette immense agglomération qu’est l’aéroport,

des hommes et des femmes passent sans s’arrêter.

Ils courent. Ils se pressent.

Ils ont un but, un avion à prendre, une destination à atteindre.

 

D’autres sont là pour les accueillir,

les guider, les mettre sur le bon chemin, voire les protéger.

Nous te prions pour eux qui travaillent ici, Seigneur .

Donne-leur la patience et les éléments nécessaires

pour bien accomplir la tâche qui leur est confiée.

 

Dans ce lieu si divers, ô Dieu,

nous te prions pour ceux qui ne te connaissent pas, ou si mal,

te demandant de leur faire découvrir

les divers points de recueillement qui leur sont prodigués,

et leur permettre de s’interroger à ton sujet.

 

Nous te remettons aussi, ô Dieu,

ceux qui ont mis leur confiance en toi,

et que, malgré tout, la vie a malmenés.

 

Aide-les, Seigneur,

à s’enraciner plus profondément encore en toi,

afin qu’ils sentent monter en eux

la sève de ton Esprit Saint qui les revigore

et les pousse en avant avec courage et ténacité.

 

Merci, ô Dieu,

pour l’espérance que tu nous donnes,

et qui nous permet de garder le cap contre vents et marées.

 

Gloire à toi, Seigneur !

 

Amen

 

Texte d'Anniel Hatton

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 08:53

Seigneur, dans l'immensité de cet aéroport,

Je me sens quelquefois un peu perdu.

Parfois, quand je me regarde,

je suis porté à la désespérance.

Si je me compare aux autres,

J'ai l'impression de ne pas être à la hauteur.

Quand je considère la montagne de travail qui m'attend,

Je me sens souvent incapable d'en venir à bout.

 

C'est vrai que je suis bien petit

par rapport au monde qui m'entoure,

Petit dans bien des domaines,

Et surtout tout petit par rapport à toi.

 

Mais, comme à Zachée, tu me dis:

"Aujourd'hui, il me faut demeurer chez toi."[1]

Seigneur, je voudrais que ta Parole demeure en moi,

M'habite et me remplisse, afin que, par ton Saint Esprit,

Je sache aller au-delà de mes peurs et de mes complexes

Pour t'accueillir avec confiance en croyant

que tu peux tout changer en moi, et pour le mieux.

 

                                                        Amen

 Texte d'Anniel Hatton


[1] Luc 19:5

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 09:23

Au cœur de la plateforme calme et tranquille,

Après le rush de la matinée,

Je regarde par la fenêtre

Les avions qui s'élèvent un à un,

Racés, élégants et rapides,

Disparaissant bien vite de mon horizon.

 

C'est un petit carré de ciel

Où les nuages font leur lit,

Frissonnant au gré du vent,

Déchirés parfois par une fine lame de lumière

Que le soleil lointain a laissé échapper.

 

Le cri d'une mouette égarée surprend

dans cet environnement de béton gris.

Un vol d'étourneaux s'échappe en ordre dispersé,

Et c'est comme un rideau qui se tire tout à coup.

 

A l'extérieur du  terminal,

Dans un recoin, sous un pont,

Comme dans un abri,

Un homme joue de la guitare.

Vêtu d'un pardessus noir,

D'un chapeau sombre,

et d'un pantalon de même couleur,

Il se fond dans le paysage,

Et son visage brun s'extasie

Au son de sa musique légère et pensive.

 

Je suis à l'aéroport,

Et je te loue, Seigneur,

Pour toutes les surprises

Que tu m'y livres au jour le jour.

 

                                               Amen

 

Texte d'Anniel Hatton

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 17:24

 

2.JPG

Je me trouvais un soir dans une salle d'embarquement avec une famille britannique dont un des enfants était handicapé. Le petit frère de l'enfant à mobilité réduite se montrait particulièrement remuant et bruyant. Il faut dire qu'il n'avait que trois ans. Et, quand on a cet âge-là,  c'est long d'attendre pendant deux heures après l'enregistrement des bagages. Alors, pour soulager les parents, et pour ne pas gêner les autres passagers qui commençaient à être agacés par l'hyperactivité du gamin, j'avais essayé de l'occuper avec des autocollants et des gommettes adhésives. Puis, au bout d'un moment, comme il commençait à vouloir faire autre chose, j'avais attiré son attention sur ce qui se passait sur la piste qu'on pouvait voir de la grande baie vitrée de la salle d'embarquement.

 

1

"Pourquoi est-ce que les lumières de cet avion clignotent?" interrogea-t-il tout à coup.

"Peut-être parce qu'il va décoller", répondit sa maman d'un air distrait tout en feuilletant un magazine. 

Et l'enfant de regarder avec attention l'avion qui roulait sur la piste, d'abord lentement, puis de plus en plus vite, jusqu'à ce qu'il se mette effectivement à décoller. Pour lui, c'était tout de même fascinant!

Entretemps, il s'était mis à neiger, et de plus en plus fort, avec de gros flocons qui tenaient bien sur le sol. Et voilà que différents engins ont commencé à s'animer sur la piste… Une déneigeuse s'est mise à faire des allées et venues sur la portion de tarmac que nous pouvions voir. L'enfant réalisa alors que ses lumières clignotaient, elles aussi. Et tout à coup, le voilà qui saute sur ses pieds, tout excité, et qui s'écrie à haute et intelligible voix en regardant cette espèce de tracteur massif: « Peut-être que le tracteur va décoller, lui aussi ! »

De temps à autre, je participe ainsi à l'accueil et à l'accompagnement d'enfants handicapés britanniques. L'aumônerie de l'aéroport de Roissy a en effet des contacts privilégiés avec son homologue de Londres-Luton qui est en lien étroit avec Wishes4kids. Cette association, dont le but est d’exaucer le vœu le plus cher d’un enfant handicapé ou en fin de vie, s'est ainsi mise en contact avec des aumôneries qui assureront le relais dans différents aéroports, dont le nôtre. En général, il s'agit de petits bouts de chou gravement atteints de cancers en phase terminale, de leucémies avancées, ou de handicaps très lourds. Le désir de ces enfants, qui ont entre trois et dix ans, c’est très souvent d’aller à Disneyland-Paris. Ils arrivent donc à l’aéroport avec leur famille, et vont passer deux jours de rêve au parc d’attractions. Parfois, au retour, ils sont en larmes parce qu'ils ne veulent pas rentrer chez eux, avec tout ce que cela implique: les allées et venues à l'hôpital, les chimiothérapies contraignantes, les souffrances physiques que les antalgiques ne réussissent pas toujours à calmer complètement, l'impossibilité de faire ce que font les autres enfants, aller à l'école, faire ses devoirs, courir et s'amuser tout simplement… Cette virée dans l’imaginaire leur permet d'oublier leur maladie et de s'amuser sans arrière-pensée pendant deux jours. En tant qu'aumônier de CDG, munie d'un badge "Wishes4kids", je les accueille à l’arrivée, et les attends au retour pour les aider dans les différentes démarches à accomplir avant de prendre l’avion.  Ce sont des moments prenants et très émouvants, qui marquent profondément. Je ne peux oublier ces petites frimousses au regard enchanté, surtout lorsque, quelques semaines plus tard, j'apprends qu'un de ces enfants vient de mourir…

                                                                                                         

                             Anniel Hatton, aumônier protestant à Roissy-Charles de Gaulle

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 06:44

Notre site vous intéresse? Vous voulez être tenu informé des mises à jour? Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter! Pour cela rendez-vous à droite de cette page pour entrer votre adresse mail.

 

A bientôt sur le site de l'aumônerie protestante des aéroports!

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 11:36

DSCN0396.JPG

 

Tamida est en pleurs. Un avion se rendant aux Comores s'est abîmé en mer. Il transportait huit personnes de sa famille qui s'étaient envolées dans la joie pour un mariage. L'allégresse s'est soudain transformée en cauchemar: Erika, elle, revient du Sénégal où elle a rencontré ses grands-parents pour la première fois. Son visage fin et expressif est radieux, et elle éclate en une prière de reconnaissance exubérante. Un jeudi midi, arrivent trois supérieures de couvent qui se rendent à Rome pour un congrès international. Il n'y a pas de messe? Qu'à cela ne tienne! Nous prierons ensemble, après un sympathique partage autour du psaume du jour. Un soir, je me trouve sur le quai du RER, prête à rentrer. Une jeune australienne hurle en s'arrachant littéralement  les cheveux. Elle vient de voir disparaître son sac dans lequel se trouvaient ses papiers, son argent et sa réservation d'hôtel. Je remonte avec elle vers la plateforme, appelle le médecin qui lui administre un calmant, puis, après avoir prévenu son hôtel, l'emmène au poste de police pour faire une déclaration de vol. L'histoire se terminera bien, puisque deux heures plus tard, au grand étonnement de la policière, un passager du RER rapportera le bagage qu'il vient de trouver dans une rame déserte. Il n'y manque que l'argent liquide.

Suivant les périodes de l'année, de 150 000 à 220 000 hommes et femmes de tous âges, de toutes origines, et de tous milieux passent chaque jour par l'aéroport de Roissy. A ce nombre, il faut ajouter les quelques 100 000 personnes qui travaillent sur place dans toutes sortes de corps de métiers. Du personnel de direction aux agents d'entretien en passant par les hôtesses d'accueil, les gendarmes, les douaniers, les policiers, les médecins, les plombiers, les électriciens, les pompiers... Et au beau milieu de cette ruche en pleine activité, une aumônerie à plusieurs facettes: catholique et protestante, israélite et musulmane. L'aumônerie protestante assure un temps et demi, le poste à mi-temps étant effectué par Bernard Jornod. Pour ce qui me concerne, je suis à plein temps et j'arpente les lieux tous les jours, passant allègrement d'un terminal à l'autre. Je couvre ainsi plus d'une dizaine de kilomètres en une journée, tâchant sans cesse d'aller vers l'autre, passager ou membre du personnel, en cherchant à être disponible et réceptive.

DSCN0141.JPG

Certains jours sont un peu vides. D'autres sont plus chargés, et les rencontres s'enchaînent alors à un rythme tel que je me demande s'il me sera possible de reprendre le chemin du retour.

         Alors, que dire de l'aumônerie en secteur aéroportuaire, sinon que c'est un ministère prenant, parfois un peu solitaire, mais aussi riche en passionnants contacts humains.

  

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 11:35

LA VALETTE — Les évacuations massives d'étrangers fuyant la Libye se sont poursuivies dimanche avec l'arrivée notamment d'un ferry à Malte avec près de 1.800 personnes à bord, alors que 100.000 personnes ont déjà quitté le pays.

"Près de 100.000 personnes", des travailleurs égyptiens et tunisiens principalement, ont fui la Libye dans les pays voisins, selon le Haut commissariat aux Réfugiés (HCR) qui tente de leur venir en aide, et l'exode se poursuit.

Malte a déjà accueilli plus de 8.000 étrangers depuis le début de la crise libyenne. Un navire, le Toscana, est arrivé en milieu de journée avec environ 1.800 travailleurs, essentiellement asiatiques, venant de la Thaïlande, du Vietnam, des Philippines, de la Chine ou du Pakistan mais aussi des Egyptiens ou Marocains.

Dans la soirée quelque 300 personnes, dont les ambassadeurs de Malte et du Portugal, sont arrivées par mer à La Valette. Le Premier ministre maltais Lawrence Gonzi a lancé une mise en garde et lancé un apel à l'aide à l'Europe. "Il pourrait y avoir une escalade", a-t-il dit. "Il y a encore des milliers de personnes qui souhaitent venir à Malte".

Dans la Tunisie voisine, le Croissant-Rouge local parle d'une "crise humanitaire" et appelle à l'aide, "plus de 10.000 personnes, en majorité des Egyptiens", ayant fui la Libye lors de la seule journée de samedi en passant par le principal point de passage frontalier de Ras Jedir.

Plus de 40.000 personnes ont franchi ce poste-frontière en une semaine, dont plus de 15.000 Egyptiens et le flux se poursuivait dimanche.

La Grèce a accueilli dimanche quelque 4.600 étrangers, majoritairement Chinois, évacués de Libye à bord de ferries grecs, a indiqué le ministère de la marine marchande, ce qui porte à plus de 12.000 le nombre de personnes évacuées via la Grèce depuis le début des violences en Libye.

Quatre navires sont arrivés à quai au Pirée, près d'Athènes, et deux autres à Héraklion, en Crète.

En Allemagne, le ministère de la Défense a indiqué dimanche sur son site internet que deux de ses avions Transall C-160 ont évacué la veille 133 personnes de Libye. Les avions ont effectué cette rotation depuis la Crète avec des soldats armés à bord.

Trois avions militaires britanniques ont à nouveau effectué une opération de sauvetage en plein désert pour évacuer 150 étrangers bloqués dans des campements isolés.

Des centaines de Vietnamiens, Indiens ou Philippins qui ont déjà fui le riche Etat pétrolier où ils travaillaient pour les multinationales, ont raconté leur peur de ne pas pouvoir rentrer vivants chez eux.

"J'ai cru que je ne pourrais pas rentrer à la maison. Il y avait beaucoup de tirs à l'aéroport de Tripoli. La situation était vraiment chaotique", a déclaré Vu Van Loi, un des quelque cent travailleurs vietnamiens arrivés à l'aéroport d'Hanoï, tenant se fille entre ses bras.

Les 300 premiers Indiens évacués de Libye sont arrivés samedi à New Delhi à bord d'un avion d'Air India tandis qu'un deuxième appareil avec à son bord près de 250 passagers est arrivé dimanche matin.

Les passagers ont évoqué des scènes de pillages et de brigandage, soulignant qu'ils avaient pu s'échapper de justesse.

Parmi les 258 étrangers arrivés dimanche matin à Catane, en Sicile, à bord du navire militaire San Giorgio, figuraient 121 Italiens mais aussi des Albanais, des Autrichiens, des Algériens, des Belges, des Britanniques, des Croates ou des Français et des Portugais. L'Italie, ancienne puissance coloniale en Libye, a évacué jusqu'à présent environ 1.400 de ses quelque 1.500 résidents dans ce pays.

Les dizaines de milliers de travailleurs étrangers qui ont quitté la Libye par avion, route ou bateau, fuient un pays à feu et à sang où les combats auraient fait de très nombreuses victimes, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, évoquant le chiffre d'un millier de morts.

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Actualité aéronautique et aéroportuaire
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 11:34

Le président directeur général d’Aéroports de Paris Pierre Graff a confirmé au quotidien Les Echos l’intérêt que suscite le développement de l’aéroport de Lyon. Face au désengagement annoncé de l’Etat vis-à-vis des aéroports de province, l’acquisition des plateformes aéroportuaires attise les convoitises du secteur privé.



L’aéroport de Lyon intéresse ADP
En marge de l’annonce de son bilan 2010 , ADP se tourne donc vers l’avenir : un futur proche qui pourrait conduire l’entreprise vers le site de Lyon Saint-Exupéry. "Nous serions intéressés, notamment en ce qui concerne l'aéroport de Lyon, avec lequel nous pourrions faire des choses, avec la liaison TGV", indique Pierre Graff au quotidien Les Echos.
Vinci et la Société Générale seraient également sur les rangs pour acquérir des aéroports de province – notamment à Lyon, donc, mais aussi Bordeaux et Nantes – dont l’Etat devrait prochainement officialiser son retrait.
Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Actualité aéronautique et aéroportuaire
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 11:17

Etienne Schouppe a remis l'idée d'un terminal Low Cost à l'aéroport de Bruxelles sur le tapis. Il tente de faire passer deux projets d'arrêtés royaux au gouvernement fédéral.

 

Etienne Schouppe tenterait de forcer la main de ses collègues du gouvernement fédéral pour faire passer deux projets d'arrêtés royaux susceptibles d'ouvrir la voie à l'exploitation d'un terminal low cost à l'aéroport de Bruxelles, indique la Libre Belgique. Les deux textes visent à modifier l'arrêté royal octroyant la licence d'exploitation de l'aéroport national et celui relatif au statut de la société gestionnaire du site. "Le titulaire peut faire varier la qualité et le champ de certains services, terminaux ou parties de terminaux de l'aéroport dans le but d'offrir des services personnalisés ou de dédier un terminal spécifique ou des parties de terminaux à un usage particulier", indique l'un des textes modifiant l'arrêté royal sur la licence d'exploitation.

 

Les riverains furieux

Pour faire passer son projet, Etienne Schouppe argue du fait qu'il a l'obligation d'assurer la transposition de la directive européenne sur les redevances aéroportuaires, laquelle doit effectivement être traduite dans la législation belge d'ici le 15 mars prochain. Selon cette directive, les Etats membres peuvent permettre à un gestionnaire d'aéroport d'imposer des redevances aéroportuaires différenciées.

Les riverains de l'aéroport, qui redoutent un accroissement des nuisances sonores avec l'arrivée d'un terminal low cost, dénoncent la démarche du secrétaire d'Etat.

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Actualité aéronautique et aéroportuaire