Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 21:25

Quel oiseau de mauvais augure, ce Jésus !

Qu'est-ce qui motive tout à coup une telle humeur, des annonces si lugubres, la prévision d'un avenir si catastrophique? Est-ce sa mort toute proche qu'il pressent et qu'il appréhende qui le rend si sombre? Est-ce le souvenir des attaques infondées, des moqueries et des méchancetés gratuites subies encore récemment qui le rend si pessimiste? Est-ce la trahison possible de ses proches, ces proches qu'il sait bien faibles au fond, et peu capables de tenir devant les pressions des opposants et contradicteurs de tous bords? Est-ce sa force d'âme et sa conviction d'être dans le droit fil de la volonté divine qui flanche tout à coup?

C'est en effet un texte étonnant (Luc 21: 25-36) qui nous est proposé pour la période de l'Avent, période au cours de laquelle nous préparons nos coeurs à la célébration de Noël. Au lieu d'une attente joyeuse remplie de préparatifs fébriles, on a la perspective peu réjouissante de dissensions familiales et de guerres meurtrières, de tsunamis et de raz de marée destructeurs, de tremblements de terre et de glissements de terrain dévastateurs, d'ouragans et de tornades balayant tout sur leur passage. Et au milieu de tous ces cataclysmes, une arrivée céleste étrange, celle d'un être puissant et glorieux, le fils de l'homme trônant sur un imposant cortège de nuages.

D'aucuns tenteront sans doute de trouver une explication plus ou moins rationnelle à ce texte apocalyptique déconcertant et apparemment si peu approprié à cette époque de l'année où nous nous apprêtons aux réjouissances tant attendues du temps de Noël.

Loin de moi d'en faire autant...

Il est vrai que l'Histoire humaine semble souvent absurde et incompréhensible, s'égarant dans les mêmes chemins sans issue, retombant sans cesse dans les mêmes ornières, et repassant par les mêmes erreurs de parcours. Et en voyant ce qui se passe dans le monde autour de nous, on a souvent l'impression de vivre et de revivre des évènements qui se répètent à l'infini sous différentes formes.

Il ne faut pas se leurrer. Quoi qu'en disent certains, nous ne pourrons jamais percer tous les mystères qui nous posent question. Et il est fort probable que nous risquons de ne pas trouver toutes les réponses aux interrogations qui agitent notre coeur.

Mais une chose est sûre, c'est qu'au milieu de toutes ces incertitudes, au milieu de toutes les turpitudes humaines, au milieu de tous les bouleversements passés, présents et à venir évoqués dans ce passage, le Seigneur est là. Et sa seule présence est comme un rai d'espérance dans un ciel d'orage. C'est l'assurance que, quoiqu'il arrive, nous ne sommes pas seuls. Il est présent. Il veille sur nous. Il nous le dit et le redit, et il veut nous encourager.

"Redressez-vous et relevez la tête !" continue Jésus au v.28.

Comme la femme courbée de la synagogue où il enseignait un jour de sabbat (Luc 13:13) , "redressez-vous et relevez la tête", la guérison est proche...

Ne nous laissons pas effrayer par tout ce que nous voyons autour de nous. Ne nous laissons pas courber par le vent des tourmentes personnelles, sociales ou politiques. Ne nous laissons pas écraser par les oppositions ou les injustices que nous subissons.

Et Jésus de compléter sa phrase: "Redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance et proche !"

Dieu agit dans le monde et dans nos vies.

Du mal il peut tirer du bien, comme dans l'histoire du Joseph de l'Ancien Testament, le fils de Jacob, vendu comme esclave par ses frères et élevé miraculeusement aux plus hautes responsabilités dans le pays d'Egypte.

Redressez-vous au milieu des difficultés de l'existence, et tenez la tête haute contre vents et marées, comme David persécuté par Saül reprenant courage malgré tout grâce aux encouragements divins.

"Redressez-vous et relevez la tête", comme Elizabeth la stérile qui apprend qu'elle va mettre au monde le précurseur du Messie et l'annonceur de la bonne nouvelle de sa venue.

"Redressez-vous et relevez la tête" parce que Noël arrive, et que, par sa venue sur terre comme un tout petit enfant, Dieu prépare notre délivrance, et qu'elle est proche.

"Redressez-vous et relevez la tête" parce qu'au fond des ténèbres où nous marchons, une grande clarté apparaît, et que, sur nous qui habitons le pays de l'ombre de la mort, une lumière resplendit. (Esaïe 9:1)

"Redressez-vous et relevez la tête" parce que, dans quelques semaines, nous pourrons ensemble célébrer l'anniversaire de la naissance de notre Sauveur et Seigneur, Jésus, le Christ, le Messie tant attendu par le peuple d'Israël.

"Redressez-vous et relevez la tête!" parce qu'avec Dieu, rien n'est jamais perdu, et qu'il y a toujours une espérance !

Oui, c'est bien là le message merveilleux de Noël...

Alors restons éveillés et prions en tout temps pour préparer nos coeurs à célébrer Noël et nous présenter debout devant Celui en qui nous croyons, le Dieu de Jésus-Christ. (v.36)

         

Anniel Hatton

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité

Présentation

  • : L'aumônerie protestante aux aéroports
  • L'aumônerie protestante aux aéroports
  • : Aumônerie protestante des aéroports français
  • Contact

Recherche