Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 14:40

terminal-fantome-1.JPGLeur carte d'embarquement et leur valise à la main, quelques passagers émergent des ascenseurs venant des parkings du terminal 2B. Leur regard effaré balaye la galerie déserte qui leur fait face. Tout est vide, désespérément vide. Personne aux guichets. Des fils électriques pendent sur les murs, là où les panneaux lumineux indiquant le nom des compagnies aériennes ont été décrochés. Les comptoirs désertés font grise mine. Une passagère aux yeux écarquillés par l'étonnement s'exclame: "On est où ici? Dans un aéroport virtuel?"

Il y a quelques jours encore, un employé solitaire se tenait encore là, assis dans une aubette mobile pour informer les passagers qui ne seraient pas au courant des derniers évènements. Maintenant, il n'y a plus personne. Les lieux de restauration sont fermés, grille baissée. Seul un moineau égaré volète dans cet immense espace désert.

Le 9 avril dernier, un impressionnant mouvement de transfert d'une douzaine de compagnies aériennes était effectué en douceur d'un terminal à l'autre de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Le terminal 2 B était fermé, et le terminal 2D réouvert après avoir subi un sérieux lifting qui avait duré plusieurs mois.terminal-fantome-2.JPG

Inauguré en 1982, le terminal 2B commençait en effet à vieillir sérieusement. La direction d'Aéroports de Paris a donc décidé non seulement de le réhabiliter mais de le repenser complètement, afin de le rendre plus attrayant et plus facile d'accès.

Le centre spirituel, localisé en sous-sol de ce terminal, a quelque peu pâti de cette fermeture. Auparavant situé à côté de boutiques diverses maintenant transférées à l'étage du côté du terminal 2A, il n'a plus pour voisins immédiats que les agences de locations de voitures, les objets trouvés, et pour peu de temps encore, la Poste.

terminale-fantome-3.JPGSa fréquentation a un peu baissé, nombre de ses fidèles ayant suivi leurs employeurs sur d'autres terminaux. Mais les aumôniers continuent à le desservir régulièrement, fidèles au poste, accueillant toujours avec bonne humeur les passagers et membres du personnel qui, désireux de se ménager un temps de silence et de recueillement, réussissent à en trouver le chemin.

Anniel Hatton

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries