Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 11:50

DSCN2729.JPGNous sommes le samedi 17 décembre. Les agents de sûreté de l'aéroport entament un nouveau jour de grève. Ils sont à bout, usés par un travail ingrat et mal rémunéré, fatigués de se voir vilipender quand ils ne font qu'obtempérer aux consignes qui leur sont données.

Le terminal 2E est en pleine ébullition, et dans le brouhaha ambiant, je croise la directrice du terminal qui vient sur le terrain se rendre compte de l'état des lieux. Elle est sur le pont depuis le début de la grève, et, avec ses équipes, tente de parer au mieux à la situation afin qu'aucun vol ne soit supprimé. Avec un sourire embarrassé, elle m'avertit que la chorale de Gospel que j'ai fait venir dans le cadre des activités de l'aumônerie protestante de l'aéroport risque de se voir empêchée d'intervenir, ou en tous cas interrompue, par une manifestation prévue au même endroit.

Quelques policiers munis de leurs boucliers transparents défilent, et vont s'installer sans bruit un peu plus loin. De nombreux passagers se pressent dans les files d'attente, d'autres déambulent au hasard en attendant l'heure de leur départ, leur vol ayant été considérablement retardé par la grève. Ils passent et repassent devant moi, s'interrogeant visiblement sur les préparatifs en cours: comment se fait-il que soit installée une sono en plein milieu du terminal, et qu'un groupe commence à prendre place devant des micros?

Comme par hasard, la borne d'alimentation électrique est en panne. L'électricien de service s'arrache les cheveux. Il l'avait vérifiée deux heures auparavant, et tout était en ordre. C'est alors la course pour trouver une autre source électrique en état de marche. Finalement, une longue rallonge fera l'affaire, et permettra un branchement de fortune cinquante mètres plus loin. Et au milieu de toute cette agitation, des curieux s'arrêtent, attendant de voir ce qui va se passer.

Le chef de choeur lève alors les mains et commence à battre la mesure. Lorsque les premières notes chantées par les choristes s'égrènent, un grand silence se fait soudain. Le brouhaha de l'aéroport s'est tu. Et au fur et à mesure que les chants se succèdent, tantôt rythmés, tantôt doux et lents, une foule attentive se masse aux alentours. Les policiers ont disparu, appelés sans doute par la manifestation qui se tiendra en un autre lieu. DSCN2738.JPG

Les larmes aux yeux, une passagère vient me remercier. D'autres sont visiblement très émus. Un agent d'accueil de l'aéroport me fait part de son émotion: "L'aéroport est en fête aujourd'hui!" me dit-il. "Merci de nous apporter ces quelques airs de Noël qui nous réchauffent le cœur et nous redonnent du courage…"

 

Pasteure Anniel Hatton, aumônier protestant à l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle

 

(pour information: DVD de Georges Seba et le Chœur Gospel de Paris, "Live in Caribbean", World Gospel Music, produit par Sytek Skyprod et Dissonance)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries