Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 09:04

http://www.live4god.org/Paul_the_Apostle013.jpg

1 Cependant Saul, respirant encore la menace et le meurtre contre les disciples du      Seigneur, se rendit chez le souverain sacrificateur,
2 et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s'il trouvait des partisans de la nouvelle doctrine, hommes ou femmes, il les amenât liés à Jérusalem.
3 Comme il était en chemin, et qu'il approchait de Damas, tout à coup une lumière venant du ciel resplendit autour de lui.
4 Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu?
5 Il répondit: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis Jésus que tu persécutes. Il te serait dur de regimber contre les aiguillons.
6 Tremblant et saisi d'effroi, il dit: Seigneur, que veux-tu que je fasse? Et le Seigneur lui dit: Lève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire.
7 Les hommes qui l'accompagnaient demeurèrent stupéfaits; ils entendaient bien la voix, mais ils ne voyaient personne.
8 Saul se releva de terre, et, quoique ses yeux fussent ouverts, il ne voyait rien; on le prit par la main, et on le conduisit à Damas. 

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 16:36

 

"Le voyager me semble un exercice profitable. L'âme y a une continuelle exercitation à remarquer les choses inconnues et nouvelles; et je ne sache meilleure école, comme j'ai dit souvent, à former la vie que de lui proposer incessamment la diversité de tant d'autres vies, fantaisies et usances et de lui faire goûter une si perpétuelle variété de formes de notre nature."             

                                                                                                                                                                                DSCN1588.JPG

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Citations
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 09:37

DSCN1582.JPG

« J’ai trop d’la chance ! Je vais aller au bureau de Maman! En plus, y'a plein d’choses à voir à l'aéroport… » dit le petit garçon à ses sœurs qui se préparent à se rendre à l’école.

Elias a 4 ans. Il a 39 de fièvre aujourd’hui. Sa maman ne peut pas se permettre de prendre un jour de congé. Il va donc passer la journée à l’aéroport, à dessiner et colorier tranquillement dans un coin de bureau en essayant de se faire tout petit pour qu’on oublie sa présence. De plus, par la grande baie vitrée, il peut voir les avions aller et venir. C’est donc presque une joie que d’être malade !

 

En sortant de l’espace réservé aux bureaux du terminal 2F, je dois brusquement m’arrêter pour laisser passer deux gamins de 8-9 ans qui jouent aux auto-tamponneuses avec des chariots à bagages. Emporté par son élan, l’un d’eux va percuter un passager qui, soudain déséquilibré, se retrouve bien malgré lui, et à son grand déplaisir, assis sur une valise qui ne lui appartient pas.

 

Je poursuis ma route et me dirige vers le terminal 1. Dans le CDGVal, un frère et une sœur se sont assis à l’avant de la rame. Ils peuvent ainsi avoir l’illusion de conduire la navette eux-mêmes. Ils sont fascinés par « ce p’tit train qui roule tout seul ». Est-ce qu’il est télécommandé ? » demande le petit frère. « Et où est le monsieur qui tient les manettes ? »

 

DSCN2007.JPGEn sortant de la navette, un spectacle étonnant nous attend au terminal 1, une animation ponctuelle. Des jeunes et des moins jeunes en attente de départ sont assis sur des sièges surélevés. Ils trempent leurs jambes lasses dans des espèces d’aquariums remplis d’eau bouillonnante. De petits poissons vont et viennent, effleurant les pieds des baigneurs occasionnels et, paraît-il, se délectent des peaux mortes des membres desséchés et échauffés par un peu trop de marche…

 

Un peu plus loin, un petit garçon joue au foot avec un ballon de baudruche qu’on lui a donné au stand de restauration rapide tout proche. Il s’y croit vraiment, se concentre et évolue avec grâce au milieu de l’allée, faisant des figures improbables sous les yeux amusés de passagers dont c’est la seule distraction pour le moment, et qui sont vraiment au spectacle.

DSCN2011.JPG

 

Et cerise sur le gâteau, voilà que c’est justement l’inauguration du jardin d’été, sorte de patio récemment aménagé au centre du terminal. Des invités sur leur trente-et-un bavardent à bâtons rompus au son de morceaux de musique classique. D’autres arpentent lentement les petites allées qui serpentent entre des plantes méditerranéennes. On se croirait dans le sud de la France…

 

J’ai trop d’la chance d’être à l'aéroport ! Y'a plein d’choses à voir…

 

Anniel Hatton, aumônier à Roissy-Charles de Gaulle

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 07:24

 

Seigneur,DSCN1388.JPG

 

Tant d'obstacles nous attendent sur le chemin de la vie.

C'est un voyage aux étapes inégales.

Parfois on se presse, et l'on stresse.

 

Parfois on se pose des questions

Auxquelles on n'a pas toujours de réponse.

 

Parfois on est obligé de faire halte pour différentes raisons,

Maladie, échec, accident de parcours, que sais-je…

 

Mais, Seigneur,

Tout au long de notre route,

Tu places des repères pour nous guider,

Tu nous encourages de diverses manières.

 

Aide-nous à nous aussi encourager les autres,

Les soutenir et les aider à avancer

Sur la route qui est la leur,

Avec la force que tu donnes

A tes enfants que nous sommes.

 

Amen

 

Pasteure Anniel Hatton, aumônier à Roissy-Charles de Gaulle

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 07:14

DSCN1531Seigneur Jésus,

les Evangiles te montrent constamment en mouvement.

Tu vas d'un lieu à l'autre à l'écoute de tous et de chacun.

 

Du bord du lac de Galilée à une synagogue,

D'une maison remplie de monde à un lieu désert,

Du chevet d'une malade à une barque voguant sur les flots,

Jamais tu ne cesses de voyager, de te déplacer,

toujours disponible aux besoins de l'un ou de l'autre.

 

Tu es notre Seigneur, mais aussi notre Sauveur.

Tu veux nous libérer de tout ce qui nous oppresse.

Tu donnes une direction à nos vies souvent désemparées.

 

Tu remplis nos existences de ton espérance.

Tu nous témoignes ton affection quand nous sommes esseulés.

 

Comme Abraham et Sarah, parfois tu nous appelles à partir à l'aventure au gré d'une vocation que tu nous adresses.

 

Si nous sommes captifs, comme l'étaient les hébreux,

tu veux nous délivrer, et tu nous protèges

tout le long du chemin où tu nous envoies.

 

Nous qui avons fait l'expérience

de ta bonté et de ta compassion,

Nous te prions pour les migrants de toutes sortes,

Pour les réfugiés qui ont tout perdu,

Pour les abandonnés de tous bords,

Pour ceux qui n'ont pas de domicile fixe,

Pour les déracinés et les apatrides.

 

Donne-leur la force dont ils ont besoin,

nous t'en prions.

Seigneur, toi qui étais aussi un déraciné,

rejeté des siens,

entoure-les, réconforte-les, console-les,

et montre-leur le chemin à suivre vers une vie meilleure.

 

Seigneur Jésus, merci pour ton écoute.

Gloire à toi.

 

Amen

 

Pasteure Anniel Hatton, aumônier à Roissy-Charles de Gaulle


Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 07:24

 

DSCN0396Seigneur,

nous venons à toi les mains ouvertes,

remplis d’amour et de reconnaissance.

 

Nous te louons pour ta présence au milieu de nous,

présence ô combien précieuse pour chacun de nous.

 

Nous te demandons de nous bénir

et de veiller sur ce moment de partage et d’adoration.

 

Nous te prions avec confiance,

car nous avons l’assurance

que la main tendue vers toi ne reste jamais vide.

 

O Dieu,

aide nous à t’ouvrir nos cœurs

afin que nous soyons disponibles

à ce que tu as à nous dire.

 

Que nous puissions élever tout notre être vers toi,

et que, comme de petits enfants, nous sachions écouter

ta parole sans crainte et avec simplicité.

 

Sonde nos cœurs, ouvre nos esprits,

répands sur nous ta sagesse dans ta bonté,

ô Père !

 

Que ton amour nous unisse,

Seigneur Jésus,

et que la force de ton Esprit Saint

nous libère de nos chaînes et de nos œillères !

 

Amen

 

Pasteure Anniel Hatton, aumônier protestant à Roissy-Charles de Gaulle

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 07:18

 

DSCN5006.JPG

Seigneur, nous qui évoluons, travaillons,

ou simplement passons dans cet aéroport,

nous venons de tous horizons, culturels, sociaux, linguistiques.

 

En t'incarnant, tu as voulu te mettre à notre portée,

Et t'inscrire dans notre culture tout en restant l'Autre,

A la fois proche et différent de nous.

 

Seigneur, malgré tous nos efforts,

Parfois il nous arrive de ne pas réussir

A nous comprendre entre êtres humains.

 

Toi, tu es venu nous parler dans notre langue

Et nous apprendre à dialoguer

Dans la plus belle langue qui soit, la langue du cœur.

 

Aide-nous à savoir communiquer les uns avec les autres

Malgré nos imperfections et nos différences,

Afin que nous puissions témoigner par l'exemple

De l'amour dont tu as fait preuve

en te faisant être humain comme nous.

 

Amen

 

Pasteure Anniel Hatton, aumônier à Roissy-Charles de Gaulle

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Spiritualité
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 13:56

      Comme je le fais tous les jours, j’arpente le terminal 2 F qui est mon point de chute le plus fréquent. Ce jour-là, je me dirige d’un pas vif vers le module P où se trouvent les bureaux de la direction. C’est là que nous avons notre boîte aux lettres d’aumônerie. Je vais la relever presque tous les jours, et j’en profite pour dire un petit bonjour aux gens que je connais, et éventuellement établir de nouveaux contacts avec d’autres membres du personnel d’Aéroports de Paris (ADP).

     Et alors que je marche dans la galerie, un homme m’arrête : « Je voudrais déclarer un vol de chaussures », me dit-il. Sur le moment, je reste interdite. Je ne comprends pas, et je pense qu’il s’est trompé d’interlocuteur. « Mais… mais… pour une déclaration de vol, il faut aller à la police! Moi, je ne suis que l’aumônier protestant… » Mon interlocuteur me regarde comme si j’avais perdu l’esprit. Il semble se demander si je me moque de lui. Mais il est tenace, et il ne lâche pas le morceau : « Mais justement ! Vous êtes la dame de l’aumônerie, le pasteur de l’aéroport… Je vous connais, moi… Je vous déclare un vol de chaussures parce que c’est vous qui vous occupez du centre spirituel. » Et de me raconter que les disparitions de chaussures des fidèles musulmans se sont récemment multipliées pendant les moments de prière. Un jour, un de ses collègues qui travaillait à la sûreté a même dû aller à son travail en tongs, ce qui, bien entendu, n’a pas eu l’heur de plaire à son supérieur hiérarchique. Mon interlocuteur semble savoir que j’ai mes entrées à la direction, et il me fait confiance pour transmettre ses doléances à qui de droit. Effectivement, je fais immédiatement le nécessaire pour qu’une solution adéquate soit trouvée le plus vite possible.

     Un autre jour, les fidèles musulmans s’aperçoivent qu’un tuyau de climatisation a cédé pendant la nuit juste au-dessus de leur salle de prière, et ils se voient fortement aspergés pendant leurs dévotions. Ils s’adressent de nouveau à moi, et je vais aussitôt m’adresser à qui de droit pour que le problème soit résolu, et ainsi faciliter l’utilisation de ce lieu de prière en toute tranquillité.

 

Pasteure Anniel Hatton, aumônier protestant à Roissy-Charles de Gaulle

Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 15:30
Le transport aérien doublera de taille d'ici à 2030, mais le développement des aéroports risque de ne pas suivre, ont estimé mardi des hauts responsables du secteur, tout en indiquant différentes solutions permettant d'y remédier. "Ce n'est pas la capacité d'accueil des aéroports qui fait problème, ce sont l'efficacité et les coûts", a estimé Larry Berg, PDG de l'aéroport de Vancouver dont une filiale gère 19 autres aéroports au Canada et à l'étranger. Intervenant lors du Forum économique international des Amériques, qui se tient cette semaine à Montréal, il a indiqué plusieurs pistes qui sont ou seront suivies par son aéroport pour accélérer le passage des voyageurs. Il a cité l'enregistrement des passagers en libre-service aux guichets automatiques ou "kiosques" avec soit un code barre imprimé chez eux soit mémorisé sur leur téléphone mobile, les "portails battants" (swing gates), ces portes d'embarquement utilisées alternativement pour les vols intérieurs et internationaux, un système d'acheminement des bagages, "que l'on pourra laisser n'importe ou dans l'aéroport", et le renforcement des services frontaliers. Manque d'espace pour de nouvelles pistes Pour illustrer la pression qui s'exerce sur les aéroports, M. Berg a cité des chiffres rapportés récemment par le magazine The Economist: le nombre d'avions de ligne doit doubler d'ici à 20 ans et le monde aura besoin de mille milliards de dollars d'investissements dans les aéroports. Or, a-t-il ajouté, en Europe, la capacité des aéroports n'augmentera que de 40%. Des chiffres comparables ont été cités par Robert Landry, vice-président des Aéroports de Montréal. La croissance la plus forte est attendue, selon lui, en Asie, au Moyen-Orient et en Europe de l'Est. En Chine, entre 60 et 100 nouveaux aéroports seront construits. "Comme le décollage vertical des avions de ligne n'est pas pour demain", a-t-il observé, et que l'espace manque pour construire de nouvelles pistes pour les aéroports existants - devenus souvent des centres urbains importants - la solution passe par l'amélioration de l'efficacité, avec la spécialisation des plateformes et des terminaux - pour le cargo et les lignes à bas prix par exemple.
Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans Actualité aéronautique et aéroportuaire
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 09:26
PARIS — Quelque 200 proches ou membres des familles des 228 victimes du vol Air France Rio-Paris se sont rassemblés mercredi au cimetière du Père Lachaise à Paris, pour une cérémonie du souvenir deux ans jour pour jour après le crash. Le directeur général d'Air France Pierre-Henri Gourgeon et le président du conseil d'administration d'Air France-KLM Jean-Cyril Spinetta ont accueilli les familles près de la stèle transparente érigée l'an dernier dans le grand cimetière parisien. "Chères familles, deux ans se sont écoulés, au cours desquels nous nous sommes interrogés sur les raisons de la catastrophe", a dit au micro M. Gourgeon. "Grâce aux efforts des équipes techniques et des experts qui ont permis de retrouver l'avion, nous avons l'espoir de ne plus vivre dans l'incertitude", a-t-il dit. "Tous, nous voulons comprendre par quel enchaînement fatal cette catastrophe s'est produite (...) Cela contribuera à faire progresser la sécurité aérienne mondiale". Un prêtre, un pasteur et un imam se sont ensuite succédés pour réciter des prières, puis des membres d'Air France ont lu des poèmes: "Et un sourire" de Paul Eluard et "L'invitation au voyage" de Charles Baudelaire. Dans la matinée, une cérémonie privée avait été organisée à Roissy par la compagnie en hommage aux seize membres d'équipage qui ont péri dans l'accident du vol AF 447. Parti de Rio à destination de Paris, l'avion s'est abîmé en mer à environ 1.150 km au large des côtés brésiliennes dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2009, faisant 228 morts de 32 nationalités, dont 72 Français et 58 Brésiliens. Les restes de l'avion ont été récemment repérés après des mois de recherches et pour l'instant un total de 127 corps ont été repêchés. Selon le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani, les causes de l'accident devraient être élucidées "d'ici au début de l'été", alors que l'analyse des données des boîtes noires est en cours.
Repost 0
Published by Aumônerie protestante des aéroports - dans La vie des aumôneries